Description

Château de Cabidos, dit de Trubessé

Château de Cabidos, dit de Trubessé est situé dans la région de Nouvelle-aquitaine. L'adresse exacte est Château de Cabidos, dit de Trubessé, Cabidos, Pyrénées-Atlantiques, France.

La région Nouvelle-aquitaine de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Nouvelle-aquitaine (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Cabidos est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et dans la région Nouvelle-Aquitaine. Les habitants de Cabidos se nomment les Cabidossais et les Cabidossaises.

Géographie

Localisation

La commune de Cabidos se trouve dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle se situe à 35 km par la route de Pau, préfecture du département, et à 31 km d'Artix, bureau centralisateur du canton d'Artix et Pays de Soubestre dont dépend la commune depuis 2015 pour les élections départementales. La commune fait en outre partie du bassin de vie d'Arzacq-Arraziguet.

Les communes les plus proches sont : Malaussanne (2,1 km), Philondenx (2,8 km), Montagut (3,3 km), Piets-Plasence-Moustrou (3,6 km), Louvigny (3,7 km), Garos (4,0 km), Arzacq-Arraziguet (4,2 km), Vignes (4,5 km).

Sur le plan historique et culturel, Cabidos fait partie de la province du Béarn, qui fut également un État et qui présente une unité historique et culturelle à laquelle s’oppose une diversité frappante de paysages au relief tourmenté.

Hydrographie

La commune est drainée par le Luy, le ruisseau larritou et par divers petits cours d'eau, constituant un réseau hydrographique de 6 km de longueur totale,.

Le Luy, d'une longueur totale de 154,5 km, prend sa source dans la commune d'Espoey et s'écoule d'est en ouest. Il traverse la commune et se jette dans l'Adour à Rivière-Saas-et-Gourby, après avoir traversé 65 communes.

Climat

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique altéré », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du même type de climat dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique et les climats de montagne et semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l'éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu'en bord de mer, sauf aux abords des reliefs.

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat complétée par des études régionales prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Pomps », sur la commune de Pomps, mise en service en 1974 et qui se trouve à 8 km à vol d'oiseau,, où la température moyenne annuelle est de 13,7 °C et la hauteur de précipitations de 1 034,1 mm pour la période 1981-2010.Sur la station météorologique historique la plus proche, « Pau-Uzein », sur la commune d'Uzein, mise en service en 1921 et à 16 km, la température moyenne annuelle évolue de 13,2 °C pour la période 1971-2000, à 13,4 °C pour 1981-2010, puis à 13,8 °C pour 1991-2020.

Milieux naturels et biodiversité

Aucun espace naturel présentant un intérêt patrimonial n'est recensé sur la commune dans l'inventaire national du patrimoine naturel,,.

Urbanisme

Typologie

Cabidos est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,. La commune est en outre hors attraction des villes,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (66,8 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (66,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (33,2 %), terres arables (24,6 %), prairies (23,6 %), zones agricoles hétérogènes (18,6 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Lieux-dits et hameaux

Voies de communication et transports

La commune est desservie par les routes départementales D 72 et D 264.

Toponymie

Le toponyme Cabidos est mentionné en 1323 (titres de Béarn) et apparaît sous les formes Cabidos en lo bayliadge de Garos (1442, contrats de Carresse) et Cabidos en France (1675, réformation de Béarn).

Le toponyme Luyoo apparaît sous les formes Les Luyos (1675, réformation de Béarn) et Luyos (1863, dictionnaire topographique Béarn-Pays basque).

Histoire

Le village aurait pour origine une ancienne place forte sur laquelle furent installées deux mottes castrales. Cabidos fut longtemps rattachée au comté de Marsan, dans les Landes. Les Du Vignau, barons de Trubessé tenaient à fief Cabidos jusqu'à leur extinction au 19e siècle. Une abbaye existait à Trubessé. La première mention du village remonte à 1323, dans la charte du Béarn.

Paul Raymond note que Cassini n'inclut pas Cabidos dans la province de Béarn, et que la commune dût en être distraite postérieurement à 1442.

Politique et administration

Liste des maires

Intercommunalité

Cabidos appartient à trois structures intercommunales :

la Communauté de communes des Luys en Béarn ;le syndicat AEP d'Arzacq ;le syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008.

En 2019, la commune comptait 173 habitants, en diminution de 6,99 % par rapport à 2013 (Pyrénées-Atlantiques : +2,8 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Économie

Depuis les années 1990, la vigne a été réintroduite autour du château sous l'appellation de vin de pays des Pyrénées-Atlantiques (pour les blancs) et vin de table (pour les rouges). Deux domaines ont été successivement créés autour de l'église paroissiale : le château de Cabidos et l'Escudé .

Culture locale et patrimoine

Patrimoine civil

On trouve sur la commune divers monuments :

En contrebas du village, le château de Cabidos, dit de Trubessé, date du XVIe siècle. Certaines parties sont classées à l'inventaire des monuments historiques depuis 1997.

Cabidos possède également des fermes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Le manoir du lieu-dit Luyoo date des XVIIe et XVIIIe siècles. La présence de deux châteaux sur le village peut être expliquée par l'ancienne place forte à l'origine du village.

Situé juste à côté de l'église et du cimetière, le monument aux morts érigé juste après la guerre de 1914-1918 rendant hommage aux cinq Cabidossais morts à la guerre. Une plaque commémorative fut rajoutée en hommage à un déporté en Pologne durant la guerre de 1939-1945.

Patrimoine religieux

Le village possède une église, l'église Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie, si la première mention de l’église paroissiale de Cabidos n’apparaît qu’au XVIe siècle, sa construction remonte au Moyen Âge. En 1599, l’édifice figure sous le vocable de Saint-Eutrope, dévotion ancestrale qui se perpétue jusqu’au XVIIe siècle et qui témoigne de l’ancienneté de l’édifice.

La nef et la partie intérieure de l’abside datent de l’époque romane et démontrent que l’église a été édifiée au XIIe siècle. Le bas-côté nord est ajouté ultérieurement, durant le XIVe siècle.Au XVIIIe siècle, celle-ci est dédiée à l’Assomption de Notre-Dame. En 1827, l’édifice est consolidé une première fois, puis restauré entre 1884 et 1885. Elle recèle divers mobiliers et objets dont six stèles discoïdales recensés par le ministère de la Culture.

Équipements

Éducation

La commune dispose d'une école maternelle et élémentaire. Cette école a été équipée d'un tableau numérique et d'une salle de classe pour les élèves de maternelles en 2011, ce qui porte à deux le nombre de salles de classes de l'école.

Infrastructure

La commune dispose également d'un foyer communal.

Vie associative

Comité des fêtes

Le comité des fêtes de Cabidos est une association à but non lucratif type loi de 1901 fondée en 1969. Cette association organise chaque année un certain nombre d'évènements sur la commune. On peut citer notamment les fêtes patronales du village chaque année durant le premier week-end après le 15 août. La date des fêtes n'est pas sans rappeler l'église Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie.L'association est composée de jeunes bénévoles.

Pour approfondir

Articles connexes

Liste des communes des Pyrénées-Atlantiques

Liens externes

Ressources relatives à la géographie : Insee (communes) Ldh/EHESS/Cassini Ressource relative aux organisations : SIREN

Notes et références

Notes et cartes

NotesCartes

Références

Portail des communes de France Portail des Pyrénées Portail du Béarn Portail des Pyrénées-Atlantiques

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Cabidos, dit de Trubessé. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Cabidos, dit de Trubessé”

Qualité
Localisation
Service
Prix