Description

Château de Chamousset

Château de Chamousset est situé dans la région de Auvergne-rhone-alpes. L'adresse exacte est Château de Chamousset, Saint-Laurent-de-Chamousset, Rhône, France.

La région Auvergne-rhone-alpes de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Auvergne-rhone-alpes (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Chamousset est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie

La commune de Chamousset est située au cœur de la combe de Savoie, à environ 35 kilomètres de Chambéry et 30 km d'Albertville.

Il s'agit d'une commune de plaine dont l'altitude varie de 280 mètres à 325 m au sommet de la butte de Chamousset s'élevant au niveau du chef-lieu.

Chamousset constitue par ailleurs le point de confluence des deux principales rivières alpines de la Savoie que sont l'Arc, descendant la vallée de la Maurienne, et l'Isère descendant la vallée de la Tarentaise. La commune est également arrosée par le Gelon, qui se déverse dans l'Isère à l'ouest à Châteauneuf, ainsi que par une partie du ruisseau de La Bialle au nord.

Chamousset est entouré des sommets notables de l'Arclusaz, faisant partie du massif des Bauges, et du Grand Arc, faisant partie du massif de la Lauzière, et plus largement de la Vanoise.

Voies de communication et transports

La commune de Chamousset est traversée par l'ancienne Route nationale 6, déclassée en Route départementale 1006, laquelle jouxte le chef-lieu sur les rives de l'Arc après la traversée de l'Isère sur le pont Royal. L'autoroute A43 traverse également la commune, toutefois aucun échangeur n’est présent, les plus proches étant ceux de Saint-Pierre-d'Albigny et d'Aiton. Par ailleurs, le premier kilomètre de l'autoroute A430 pour Albertville en prolongement de l'A43 est situé sur la limite entre Chamousset et Aiton.

En matière ferroviaire, Chamousset est traversée par la ligne de Culoz à Modane (frontière) (dite « ligne de la Maurienne ») sur laquelle est implantée la gare de Chamousset, desservie par les TER entre Chambéry et Modane ainsi qu'entre Lyon et Modane.

Communes limitrophes

Chamousset est limitrophe de cinq communes que sont Saint-Pierre-d'Albigny et Fréterive au nord, Aiton à l'ouest, Bourgneuf au sud et Châteauneuf à l'ouest.

Urbanisme

Typologie

Chamousset est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Chambéry, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 115 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants,.

La partie urbanisée de Chamousset est située exclusivement à l'ouest du territoire communal, la zone résidentielle composée essentiellement du chef-lieu étant comprise au sud-ouest sur la rive gauche de l'Isère tandis que la rive droite est occupée par une zone artisanale et de carrières et gravières. La partie est de Chamousset est pour sa part constituée de terres arables et de prairies à vocation agricole.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (54,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (57,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (36,1 %), forêts (22,5 %), zones agricoles hétérogènes (18,2 %), eaux continentales (9,3 %), zones urbanisées (6,5 %), mines, décharges et chantiers (4,2 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3 %), prairies (0,3 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Toponymie

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Shamshé, selon la graphie de Conflans.

Histoire

En 1597, lors de l’invasion de la Savoie, les troupes de Lesdiguières prennent le château de Chamousset.

Politique et administration

La commune est membre de la Communauté de communes Cœur de Savoie. Elle appartient au territoire du Cœur de Savoie, qui regroupe une quarantaine de communes de la combe de Savoie et du Val Gelon.

Tendances politiques

Le département de la Savoie est traditionnellement ancré à droite de l'échiquier politique. Depuis les années 2000, les électeurs de la commune de Chamousset suivent cette tendance pour les scrutins nationaux en plaçant en tête des candidats de partis de droite aux élections présidentielles et législatives, à la seule exception du 2d tour des élections législatives de 2012 favorable au Parti socialiste, suivant la tendance nationale consécutive à l'élection de François Hollande à la Présidence de la République. Aux premiers tours des élections présidentielles toutefois, le Front national (FN) recueille la majorité des voix, à l'exception de 2007 où Nicolas Sarkozy, candidat de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) arrive en tête aux premier et second tours, suivant la tendance nationale.

Au niveau local, les tendances sont moins nettes. Pour les élections régionales de 2004 et 2010, la commune a porté en tête le candidat socialiste, dans la dynamique régionale. Lors du scrutin de 2015 en revanche, le candidat du FN est en tête au 1er tour, puis le candidat de l'Union de la droite au 2d tour. Les élections cantonales de 2004 et 2011 puis l'élection départementale de 2015 conduisent à l'élection de candidats divers droite ou sans étiquettes mais bénéficiant d'une implantation locale importante. Les scrutins municipaux sont généralement composés de listes sans étiquettes.

Enfin les échéances européennes montrent également une tendance de fond vers la droite, dans une dynamique similaire à la circonscription Sud-Est. Alors qu'en 2004, la liste socialiste arrive en tête, le scrutin de 2009 donne la majorité des suffrages à la liste de la droite et ceux de 2015 et 2019 sont favorables aux listes du FN puis du Rassemblement national (RN).

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006.

En 2019, la commune comptait 587 habitants, en augmentation de 2,44 % par rapport à 2013 (Savoie : +3 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Église Saint-Maurice, seul édifice de forme de trèfle en Savoie (plan cruciforme, de forme quadrilobée)  Classée MH (1950) ; elle fut construite entre 1716 et 1725, en période de baroque tardif;Pont Royal traversant l'Isère,  Classé MH (1986) ;Tunnel hydraulique du Gelon,  Classé MH (1986) ;Ruines du château de Chamousset. Cité en 1354, il fut le centre de la seigneurie de Chamousset puis du marquisat. Il en subsiste les soubassements et des parties de l'édifice.

Personnalités liées à la commune

Famille de Bertrand, seigneur de Chamousset.Sylvia Bossu (1962-1995), artiste française d'art contemporain y meurt le 15 juillet 1995 dans un accident de la route.

Voir aussi

Bibliographie

Association de l'Histoire en Cœur de Savoie, 1000 ans d'histoire en Cœur de Savoie, Neva Éditions, 2020, 1027 p. (ISBN 2-3505-5281-0 et 978-2-35055-281-1, OCLC 1202710836), « Chamousset », p. 188-199

Articles connexes

Liste des communes de la Savoie

Liens externes

Ressources relatives à la géographie : Insee (communes) Ldh/EHESS/Cassini Ressource relative aux organisations : SIREN Site de la mairie

Notes et références

Notes et cartes

NotesCartes

Références

Portail de la Savoie Portail des communes de France

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Chamousset. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Chamousset”

Qualité
Localisation
Service
Prix