Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Chevron
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Chevron

Château de Chevron est situé dans la région de Auvergne-rhone-alpes. L'adresse exacte est Château de Chevron, Mercury, Savoie, France.

La région Auvergne-rhone-alpes de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Auvergne-rhone-alpes (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Chevron est un ancien château fort, du XIVe siècle, possession de la famille de Chevron Villette, remanié au XVIIe siècle, qui se dresse sur la commune de Mercury dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le château est le centre d'une seigneurie ainsi que d'une châtellenie dans le cadre de l'organisation du comté de Savoie.

Le château fait l’objet d’une inscription partielle au titre des monuments historiques par arrêté du 17 mai 1982. Seules les façades et les toitures sont inscrites.

Situation

Le château de Chevron est situé dans le département français de la Savoie sur la commune de Mercury, dans le bourg, derrière l'église.

Histoire

Gérard, Gérald, Gherard, Gerardus ou Giroldus de Chevron ? (†1061), pape sous le nom de Nicolas II, et dont la filiation n'est pas prouvée, serait né à Chevron.

Le château fut construit par Humbert V de Chevron (1311-1366) en remplacement de celui de Châteaux-Vieux, distant de 4 kilomètres, détruit par un incendie en 1335. Selon Salch, le château appartiendrait au XIVe siècle au comte de Savoie. Le 30 janvier 1384, Humbert de Chevron est investi par le comte de Savoie, Amédée VII, des châteaux et mandements de Chevron et de Bonvillard. Le 7 novembre 1392, le comte de Savoie, Amédée VIII, accorde l'investiture du château de Chevron, du consentement de Bonne de Bourbon, comtesse de Savoie, sa mère et tutrice, à Humbert, seigneur de Chevron.

La mère de François de Sales, Françoise de Sionnaz, naît au château et Gaspard de Chevron Villette (†1630) est le dernier de la famille à y résider. Il passe à la famille de Valpergue par le mariage, en 1634, de la sœur de Gaspard, Jeanne-Françoise, avec Charles-François de Valpergue. Charles-Maurice de Valpergue, petit-fils de Charles-François, le vend, en 1684, à Philippe de Valpergue, son oncle. Ce dernier ayant épousé Catherine de Bertrand de Chamousset, fille du baron de Gilly, c'est leur fils, Guillaume qui en a la possession en 1713 ; parti en Piémont, il vend le château, en 1755, à François-Joseph de Sallier de La Tour, marquis de Cordon.

Le château, déclaré bien national est vendu, en 1792, à monsieur François Cléry.

François Moesne l'acquiert en 1828 et morcelle le domaine. Il vend une moitié du château à François Chevaillier et l'autre à François Revet ; les jardins et la grange sont eux vendus à monsieur Losserand. En 1831, Chevaillier en rachète la demi-part et devenu unique propriétaire le vend à la famille Dunand en 1836.

Durant près de deux ans, pendant la Seconde Guerre mondiale, la famille Dunand-Bénéteau, y a caché à ses risques et périls une famille juive de dix personnes ; tous ont survécu. La famille a été distinguée du titre de « Justes parmi les nations » de Yad Vashem et de l'État d'Israël en récompense de leur courageuse attitude.

Description

Le château de Chevron a été construit au XIVe siècle et remanié au XVIIe siècle. La façade ouest a seule gardé des traces de son passé. La tour est percée à ses différents niveaux de meurtrières et sa façade s'éclaire par de larges fenêtres à meneaux. Les armes de la famille de Chevron Villette, qui en surmontent l'entrée principal et l'escalier à vis, peuvent être datés du XIVe siècle.

À la fin du XIXe siècle, on a détruit deux tourelles, placées devant le château à 20 m de celui-ci sur ses côtés nord-ouest et sud-ouest. Il reste, aujourd'hui, les vestiges de l'ancienne chapelle castrale, dédiée à sainte Catherine, dans une tour ronde situé à 10 m en devant de l'angle sud-est du château, où se faisait l’accès principal. Cette chapelle présente une voûte sur croisées d'ogive constitué de huit nervures et dont le sommet arbore une rosace en saillie. Elle s'éclaire par une fenêtre romane ; quant à la porte, elle a fait place à une cheminée. Une frise circulaire, dont il reste des traces, était peinte à la base du dôme.

Un bâtiment, au nord, distant de 40 m du château, abritait les caves, les écuries ainsi que les prisons.

Châtellenie de Chevron

Le château de Chevron est le siège d'une châtellenie, dit aussi mandement (mandamentum). La châtellenie est constituée de sept villages.

Jacques Paquelet est mentionné comme châtelain et receveur de mars 1523 à mars 1531. Dans le comté de Savoie, le châtelain est un « [officier], nommé pour une durée définie, révocable et amovible »,. Il est chargé de la gestion de la châtellenie, il perçoit les revenus fiscaux du domaine, et il s'occupe de l'entretien du château. Le châtelain est parfois aidé par un receveur des comptes, qui rédige « au net [...] le rapport annuellement rendu par le châtelain ou son lieutenant ».

Voir aussi

Bibliographie

Marius Hudry, Histoire des communes savoyardes : Albertville et son arrondissement (vol. 4), Roanne, Éditions Horvath, 1982, 444 p. (ISBN 978-2-7171-0263-5), p. 77-80. ([PDF] lire en ligne)Michèle Brocard (ill. Edmond Brocard), Les châteaux de Savoie, Yens-sur-Morges, Éditions Cabédita, coll. « Sites et Villages », 1995, 328 p. (ISBN 978-2-88295-142-7), p. 174-175.

Articles connexes

Fonds d'archives

Série : Comptes des châtellenies (1523-1531). Fonds : Comptes de châtellenie et de subsides; Cote : SA 8859-8863. Chambéry : Archives départementales de la Savoie (présentation en ligne).Série : Comptes des châtellenies (XIIIe siècle-XVIe siècle). Fonds : Inventaire-Index des comptes de châtellenie et de subsides; Cote : SA. Chambéry : Archives départementales de la Savoie (présentation en ligne).

Notes et références

Portail du Moyen Âge Portail de l’histoire militaire Portail des monuments historiques français Portail des châteaux de France Portail de l'histoire de la Savoie

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Chevron. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Chevron”

Qualité
Localisation
Service
Prix