Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Graves
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Graves

Château de Graves est situé dans la région de Occitanie. L'adresse exacte est Château de Graves, Villefranche-de-Rouergue, Aveyron, France.

La région Occitanie de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Occitanie (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Graves est situé à Graves, sur le territoire de Villefranche-de-Rouergue, dans le département de l'Aveyron, dans la région Occitanie.

Histoire

Le château de Graves a été construit entre 1543 et 1555 par Jean Imbert Dardenne, riche marchand de cuivre et consul de Villefranche. Ce château quadrangulaire autour d'une cour parfaitement carrée de 12 m de côté d'une décoration appartenant à l'ordre toscan, cantonnée de tours de 7 m de diamètre, ne possède aucune défense. Il s'agit plus d'un château de plaisance largement ouvert vers l'extérieur pour un riche marchand.

Le château de Gages, détruit aujourd'hui, le château de Bournazel et le château de Graves sont trois châteaux qui ont été influencés par l'architecture Renaissance apportée dans le Rouergue par l'évêque de Rodez Georges d'Armagnac et Guillaume Philandrier.

La proximité de l'architecture du château de Bournazel a fait supposer à certains historiens du XIXe siècle qu'ils avaient eu le même architecte. Aucun document ne permet de confirmer cette hypothèse.

Un marché est passé le 4 février 1554 par Jean Imbert Dardenne avec le maître maçon rouergat Guillaume Lissorgues. Le château était déjà très avancé en 1544 car Guillaume Lissorgues doit venir réparer des désordres et pour construire des œuvres neuves, « un portail d'antique grand pour l'entree de sa maison de Graves ». Un marché est passé avec un maçon du même nom pour la construction de la collégiale de Villefranche en 1590.

Une chapelle, ou oratoire, carrée se trouve au rez-de-chaussée de la tour nord-est. La chapelle a été décorée de peintures murales à la détrempe sur le thème de la Passion du Christ. Ces peintures doivent être postérieures à 1562, après une occupation huguenote du château. Cette période s'est terminée par un massacre des occupants dont Jean Imbert Dardenne a peut-être été le complice. Pour l'historien Raymond Laurière, ces peintures de la Passion auraient pu être une manière pour Jean Imbert Dardenne de réaffirmer son catholicisme.

Propriété de la congrégation des Pères du Sacré-Cœur depuis deux siècles, le site est mis en vente au début des années 2020. Dans un contexte plus général de déclin du nombre de religieux dans les communautés chrétiennes en France, il ne restait en effet que plus de deux personnes sur place, lieu qui au fil de son histoire accueillit un petit séminaire, un internat et un foyer pour jeunes. Pour récolter des fonds, il fut ouvert à la visite ou loué pour des mariages, sans que cela ne soit suffisant. Le château et ses dépendances couvrent un domaine de sept hectares.

Protection

Le château a été classé au titre des monuments historiques le 28 novembre 1991.

Architecture et décoration intérieure

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

« Un architecte du Rouergue (XVIe siècle) », Revue archéologique du Midi de la France, vol. 1,‎ 1866-1867, p. 5-6 (lire en ligne)Paul Vitry, Les châteaux de Bournazel et de Graves, p. 351-359, dans Congrès archéologique de France. 100e session. Figeac, Cahors et Rodez. 1937, Société française d'archéologie, Paris, 1938 ; p. 570Thierry Crépin-Leblond, Villefranche-de-Rouergue. Château de Graves, p. 438-442, dans Congrès archéologique de France. 167e session. Aveyron. 2009, Société française d'archéologie, Paris, 2011 (ISBN 978-2-901837404)

Articles connexes

Liste des monuments historiques de Villefranche-de-RouergueVillefranche-de-RouergueArchitecture RenaissanceRenaissance française

Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail des châteaux de France Portail de la Renaissance Portail des monuments historiques français Portail de l’Aveyron et du Rouergue

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Graves. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Graves”

Qualité
Localisation
Service
Prix