Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de la Ferté-sur-Grosne, ancienne abbaye cistercienne
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de la Ferté-sur-Grosne, ancienne abbaye cistercienne

Château de la Ferté-sur-Grosne, ancienne abbaye cistercienne est situé dans la région de Bourgogne-franche-comte. L'adresse exacte est Château de la Ferté-sur-Grosne, ancienne abbaye cistercienne, Saint-Ambreuil, Saône-et-Loire, France.

La région Bourgogne-franche-comte de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Bourgogne-franche-comte (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

L’abbaye de La Ferté, ou abbaye de La Ferté-sur-Grosne, est une abbaye cistercienne, située à La Ferté-sur-Grosne, commune de Saint-Ambreuil, dans le département de Saône-et-Loire, en France.

Elle est la première des quatre abbayes filles de Cîteaux, avec Pontigny, Clairvaux et Morimond. Ces abbayes avaient un rôle de première importance dans l’organisation de l’Ordre de Cîteaux.

Histoire

Moyen Age

En 1113 l'abbé de Cîteaux Étienne Harding envoie le moine Philibert et quelques moines fonder la première abbaye fille de Cîteaux, sur des terres situées à environ 50 kilomètres au sud de Cîteaux, entre la forêt de Bragny et les marais de la Grosne ; l'établissement, qui bénéficie des libéralités de l'entourage des ducs de Bourgogne et de nombreux seigneurs, en particulier des Gros de Brancion, acquiert rapidement de l'importance.

Entre 1165 et 1166, l’abbaye se trouve au cœur de conflits qui opposent le duc de Bourgogne Hugues III aux comtes Gérard de Mâcon et Guillaume de Chalon. Les bâtiments conventuels sont reconstruits au XIIe siècle.

En 1362 le monastère est occupé par les bandes de Tard-Venus. L'ensemble est fortifié en 1415 avec une muraille percée d'une unique porte desservie par un pont-levis.

Époque moderne

En 1570, le système de défense s'avère impuissant à arrêter les troupes protestantes de l'amiral Gaspard II de Coligny, qui mettent le feu à l'abbaye dont seuls subsistent l'église, la sacristie, la salle capitulaire et une pièce voisine.

En 1574, l'abbé François de Beugre obtient l'autorisation de vendre des terres pour payer les frais de reconstruction. Les travaux sont entrepris fin XVIe siècle par le successeur de François de Beugre, Yves Sauvageot, qui rebâtit le dortoir et orne l'église.

En 1682, l'abbé Claude Petit poursuit cette œuvre en édifiant le logis abbatial et le cloître, tandis que les fortifications sont détruites et les fossés comblés.

Vers 1760, l'abbé François Filzjean de Chemilly fait réaliser de nouveaux travaux, dont l'avant-corps central du logis abbatial, avec un fronton orné de ses armes.

À la fin XVIIIe siècle le dernier abbé, Antoine-Louis Desvignes de la Cerve, confie la décoration intérieure à l'architecte chalonnais Rameau à qui il octroie une pension ; le sculpteur Guillaume Boichot y intervient également. Au début de la Révolution française, l'abbaye n'abrite plus que quatorze moines et les bâtiments sont en partie occupés par des ouvriers et le personnel, en partie féminin, de la filature de coton installée dans les dépendances.

En 1791 l'abbaye est désaffectée et vendue comme bien national à Jean-Marie et Joseph Passaut, de Sennecey-le-Grand, qui le revendent, en se réservant la moitié des matériaux provenant de la démolition de l’église et des bâtiments occupant deux des côtés du quadrilatère que cerne le cloître, à Jean-Baptiste Humblot, député de l’Assemblée nationale ; le bâtiment situé à l’ouest, à savoir le logis abbatial, est laissé à l’acquéreur. Ce logis abbatial, seule partie subsistante de l'abbaye, et dont la plus grande partie date du XVIIIe siècle, devient le Château de la Ferté de Saint-Ambreuil.

Epoque contemporaine

Au XXe siècle, le baron A. Thénard, descendant du chimiste Louis Jacques Thénard, hérite du château de La Ferté par sa femme ; le château est classé au titre des monuments historiques depuis 1993.

Architecture et description

Filiation et dépendances

La Ferté est une des quatre premières filles de l'abbaye de Citeaux. Elle a de nombreuses filles en Italie, en Grèce au Liban et en France l'Abbaye de Maizières.

Liste des abbés

.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

Georges Duby, Recueil des pancartes de l'abbaye de la Ferté-sur-Grosne : 1113-1178, Gap, Gap, éditions Ophrys, 1953, 260 p. (OCLC 6245700) (voir la recension de Georges Tessier, « Georges Duby — Recueil des pancartes de l'abbaye de La Ferté-sur-Grosne (1113-1178) », dans Bibliothèque de l'école des chartes, vol. 113, n° 1, 1955, p. 218-220 Lire en ligne.Marlène Hélias-Baron, « Chronologie des quatre premières filles de Cîteaux », Hypothèses, Publications de la Sorbonne, vol. 7, no 1,‎ 1er mars 2003, p. 181-194 (ISBN 285944503X, ISSN 1298-6216, résumé, lire en ligne).Martine Portelli, « Les manuscrits du douzième siècle produits par l'abbaye de La Ferté-sur-Grosne, première fille de Cîteaux », dans Scriptorium, vol. 57, n° 1, 2003.

Articles connexes

Château de la Ferté de Saint-Ambreuil

Liens externes

Le site Internet de l'Abbaye de la Ferté Portail de l'Ordre cistercien Portail de l’architecture chrétienne Portail du christianisme Portail de Saône-et-Loire Portail du monachisme

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de la Ferté-sur-Grosne, ancienne abbaye cistercienne. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de la Ferté-sur-Grosne, ancienne abbaye cistercienne”

Qualité
Localisation
Service
Prix