Description

Château de Langlard

Château de Langlard est situé dans la région de Auvergne-rhone-alpes. L'adresse exacte est Château de Langlard, Mazerier, Allier, France.

La région Auvergne-rhone-alpes de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Auvergne-rhone-alpes (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Langlard est un château situé à Mazerier (Allier). Il est inscrit comme monument historique depuis 1929. Le château est divisé depuis longtemps en deux propriétés.

Situation

Le château de Langlard est situé à l'extrémité nord du bourg de Mazerier, dans le département de l'Allier, en région Auvergne-Rhône-Alpes, à environ 500 mètres du centre (église Saint-Saturnin), sur une éminence un peu plus haute que le village. Il domine la plaine de la Limagne de Gannat et jouit d'une vue très étendue vers l'est et le sud-est, jusqu'au puy de Montoncel et aux monts du Forez.

Description

Architecture

Sur une motte féodale antérieure, un château fort est construit au XIIIe siècle, dont il reste deux tours rondes et quelques pans de murs. L'essentiel de la construction actuelle remonte aux XIVe et XVe siècles ; elle comporte deux niveaux, plus un niveau de comble, ainsi que deux autres tours : une tour carrée à l'est et une tour hexagonale engagée dans la façade et occupée par un escalier à vis.

Décor peint de la chapelle

La chapelle — ou l'oratoire —, au premier étage de la tour est, a conservé une peinture murale du Jugement dernier, datant de la fin du XVe siècle. Sur le mur faisant face à l'entrée, au-dessus de la seule petite baie éclairant la pièce, le Christ Juge est représenté de face, avec les mains levées. Sur le mur situé à sa droite, les élus, nus, marchent vers la Jérusalem céleste ; de ce côté, on peut voir aussi un groupe de saintes reconnaissables à leurs attributs. Du côté opposé, après le groupe des donateurs en adoration, accompagnés de saint Michel, c'est l'Enfer : les condamnés sont poussés par des diables vers une grande marmite.

On considère habituellement que la donatrice était Agnès de Montmorin, propriétaire du château jusque dans les années 1480. Anne Courtillé remarque que, à la suite du nettoyage et de la restauration des peintures vers 1990, certains détails apparaissent mieux et que le blason qu'on peut voir au tympan de la porte du Paradis, ainsi que sur les pavillons qui flottent au-dessus des toits de la forteresse, est celui des Bayard (D'azur au chevron d'or, accompagné de trois étoiles du même) ; elle pense donc que le commanditaire des peintures est Antoine Bayard (mort en 1506) ou son épouse. Selon elle, les vêtements que portent certains personnages correspondent bien à l'extrême fin du XVe siècle et même au début du XVIe siècle.

La terrasse et les jardins

De la terrasse et des jardins qui faisaient le charme de Langlard à l'époque de l'abbé Bayard et de la marquise de Sévigné, il ne reste rien. Mais on en connaît la description par un acte notarié de 1724 et par un poème de Joseph Hennequin, homme politique et écrivain gannatois, dans La Terrasse de L'Anglar (1805). Déjà au début du XIXe siècle, ces jardins étaient à l'abandon :

Histoire

Au XVe siècle, le château de Langlard appartient à la famille de Montmorin. Agnès de Montmorin, fille de Jacques, seigneur d'Auzon, chambellan des rois Charles VII et Louis XI et bailli de Saint-Pierre-le-Moûtier, le reçoit en dot à l'occasion de son mariage, vers 1540, avec Gilbert de Toucy-Bazerne, seigneur de Champroux. Les armes des Montmorin (De gueules, semé de molettes d'argent au lion du même brochant) figurent sur la clef de voûte de la grande salle voisine de l'oratoire.

Le château est vendu à Antoine Bayard, trésorier général des finances en Languedoc, Beaujolais, Lyonnais et Forez, puis en Roussillon et Cerdagne, qui en rend hommage le 30 août 1489. Le château reste dans cette famille jusque dans la deuxième moitié du XVIIe siècle.

L'épisode le plus connu de l'histoire du château de Langlard est la visite qu'y fit, le 13 juin 1667, la marquise de Sévigné, qui prenait les eaux à Vichy, à son ami l'abbé Jacques Bayard, seigneur de Langlard, abbé de Bellaigue, visite qu'elle raconte dans une lettre à sa fille. Elle y revint quelques années plus tard. L'abbé Bayard était aussi un ami de Madame de La Fayette.

Pendant la Révolution, le château reçut la visite d'Antoine Cariol, commissaire désigné par le directoire du district de Gannat pour veiller à l'application de la loi du 12 pluviôse an II (31 janvier 1794) sur la destruction des signes de féodalité. À la suite de cette visite, les quatre tours perdirent leurs combles et furent arasées à hauteur des murailles.

Notes et références

Annexes

Bibliographie

René Germain (dir.), Dominique Laurent, Maurice Piboule, Annie Regond et Michel Thévenet, Châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en Bourbonnais, Éd. de Borée, 2004, 684 p. (ISBN 2-84494-199-0), pp. 512-513.Anne Courtillé, « Langlard à Mazerier », Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne, no 51, 2000, pp. 193-208.« Langlard, un jardin au pays de l'illusion romanesque », Dix-Septième Siècle, 41, no 165, 1989, pp. 401-415.Roger de Quirielle, Bulletin de la Société d'émulation du Bourbonnais, 1900, pp. 226-231.André Hallays, En flânant… Bourgogne, Bourbonnais, Velay et Auvergne, Paris, Perrin, 1923, p. 208 et suiv.

Articles connexes

Liste des châteaux de l'AllierListe des châteaux en FranceListe des monuments historiques de l'Allier

Liens externes

Ressource relative à l'architecture : Mérimée Portail de l’Allier et du Bourbonnais Portail des monuments historiques français Portail des châteaux de France

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Langlard. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Langlard”

Qualité
Localisation
Service
Prix