Description

Château de Lézignac

Château de Lézignac est situé dans la région de Occitanie. L'adresse exacte est Château de Lézignac, Graulhet, Tarn, France.

La région Occitanie de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Occitanie (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Lézignac est un château situé sur la commune de Graulhet, dans le département du Tarn (France).

Propriété historique de l'ancienne abbaye de Candeil, il a finalement été abandonné au XXe siècle, et a brûlé en 2017.

Le château était partiellement inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 1er mars 1977 (façades, toitures, grand escalier, cheminées du rez-de-chaussée et du premier étage).

Histoire

Origine

Le domaine du château de Lézignac est cité pour la première fois en 1159, lorsqu'il est donné à l'abbaye de Candeil par le vicomte de Lautrec, Sicard V de Lautrec. Un souterrain du XIIe siècle témoigne qu'à cette même époque, un premier édifice existe déjà. Les caves, ainsi que certains vestiges de tours et d'un donjon semblent dater aussi de cette période.

Bien vite, on retrouve une grange cistercienne dépendant de l'abbaye, qui, peu à peu, devient la résidence principale des abbés de Candeil. Cette grange est adjointe d'un large domaine, comprenant aussi un moulin.

Le château

Aux XVe et XVIe siècles, le château actuel est construit par les abbés. A la fin de ce second siècle, la région est secouée par les guerres de Religion. C'est pourquoi la demeure, bel exemple de la Renaissance dans le Languedoc, possède des fenêtres munies de grilles au rez-de-chaussée.

Au XVIIIe siècle, le château accueille quelques grandes personnalités, comme Jean Joseph Ange d'Hautpoul, ainsi que le duc d'Enghien.

Lors de la Révolution française, il est vendu comme bien national, à la suite du décret des biens du clergé mis à la disposition de la Nation.

Du XIXe siècle à aujourd'hui

Après 1851, des travaux importants sont entrepris : restructuration des annexes, suppression de la chapelle, réfection de la toiture en ardoises, ainsi que reprise de la tour en briques. Le recentrage sur le château de Lézignac fait disparaître les derniers éléments de la grange cistercienne au profit de la seule résidence. Les éléments défensifs sont eux-aussi retirés.

En 1985, le domaine du château est utilisé par la Société Culturelle du Pays Graulhétois pendant trois ans, pour y présenter un spectacle, ensuite transféré au manoir de la Bousquetarié.

La demeure est ensuite laissée à l'abandon, en dépit de plusieurs projets de réhabilitation avortés, et régulièrement squattée.

Le 7 août 2017, un incendie ravage le château, détruisant entièrement la toiture, malgré d'importants moyens engagés. De l'ancienne bâtisse ne demeure plus que les murs, avec de forts risques d'effondrement de la structure. L'incendie avait été allumé par quatre collégiens, découverts après trois mois d'enquête,.

Architecture

Situé à proximité du Dadou, sur la route de Lisle-sur-Tarn, le château de Lézignac se compose d'un corps de logis rectangulaire de 40 m de long, 10 de large et 15 de haut. Orienté est-ouest, il est flanqué de deux tours de part et d'autre de l'extrémité ouest. La plus haute et large, assimilable à un donjon, se différencie du reste de l'édifice en grès local, par sa composition en brique. Au milieu de la façade nord, une petite tourelle-pigeonnier surpasse la toiture.

Avant l'incendie, les décors Renaissance abondaient, comme l'illustre la porte d'entrée datée de 1561, les fenêtres à meneau ou le grand escalier à rambarde. De beaux plafonds à la française, des cheminées sculptées, ainsi qu'un décor mural complètent les attraits de ce château.

Les communs ont été réduits au XIXe siècle et ce qui en reste est adossé au bâtiment principal de part et d'autre de la cour.

Galerie

Voir aussi

Articles connexes

Liste des châteaux du TarnListe des monuments historiques du TarnHistoire du TarnGraulhet

Notes et références

Portail des châteaux de France Portail du Tarn Portail des monuments historiques français

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Lézignac. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Lézignac”

Qualité
Localisation
Service
Prix