Description

Château de Montperroux

Château de Montperroux est situé dans la région de Bourgogne-franche-comte. L'adresse exacte est Château de Montperroux, Grury, Saône-et-Loire, France.

La région Bourgogne-franche-comte de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Bourgogne-franche-comte (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Montperroux est un château fort de la fin du XIIe siècle situé sur la commune de Grury, en Saône-et-Loire. Il a été inscrit monument historique en totalité par arrêté du 17 juillet 2014.

Description

Lové sur un promontoire, dans la vallée de l'Arroux, entre Issy-l'Évêque et Grury, à 38 km au Sud-Ouest d'Autun par la route, ce château, avec son homologue le château de Faulin (aussi à Grury), contrôlait les voies entre Bourbonnais, Morvan et Bourgogne.

En forme de quadrilatère, il possédait un pont-levis (détruit) et quatre tours dont trois subsistent. Celle circulaire à l'angle sud-ouest, possède un toit conique. Les autres tours nord-ouest et sud-est sont quadrangulaires mais incomplètes. Celle du nord-ouest est légèrement décalée vers l'est. L'entrée se fait là où se trouvait la tour nord-est, via un chemin de terre qui donne directement dans une cour intérieure possédant un puits. Un corps de logis flanqué d'une esplanade occupe le côté sud. Ce corps de logis est assis sur des caves voûtées. Les autres ailes regroupent des dépendances. Le château est bordé par des prés sur trois côtés, et à l'est, à petite distance par des bâtiments agricoles.

Entre 1982 et 2011, Pierre Boudeville s'est efforcé de rendre aux lieux leurs aspect Renaissance, en relevant les murs (sauvegarde des sculptures), en arrachant la végétation envahissante et en réparant les toitures et restaurant les huisseries et charpentes décorées.

Historique

Le château fut vraisemblablement bâti à la fin du XIIème siècle par des officiers royaux. Le nom Montperroux ( mont pierreux en latin) apparaît pour la première fois dans les archives en 1134, dans le cartulaire de l'Eglise d'Autun, lorsqu'un certain Robertus de Monte Petroso est cité comme témoin pour la restitution d'une terre aux chanoines d' Autun.

Puis, la baronnie de Montperroux avait été détachée des terres de l'évêché d'Autun au profit d'un cadet de la famille de Bourbon-Lancy.

En 1264 et 1270, Philippe de Bourbon, seigneur de Montperroux, rend respectivement hommage à Hugues IV de Bourgogne et Girard de La Roche de Beauvoir (évêque d'Autun), pour ce château. En 1475, les troupes de Louis XI attaquent le château et, en 1485, Philippe de Bourbon (deuxième du nom), sans héritiers, le lègue en viager à Jean Palatin de Dyo, seigneur de Vesvres.

De 1485 à 1732, les Dyo se succèdent. En 1795, Jean Baptiste Mathieu, maire de Grury, l'achète en tant que bien national. À partir de 1856 jusqu'à la fin du XXe siècle, le château passe d'agriculteurs en agriculteurs : faute d'entretien, il menace ruines.

Propriété de Madame Polissard (du printemps 1980 à 1982), Pierre Boudeville, à la recherche d'un château à restaurer, après plusieurs visites, devient acquéreur du domaine. De 1982 à 2011, un long et patient travail de restauration est entrepris par la famille Boudeville.

En avril 2009, le député Jean-Paul Anciaux remet à Pierre Boudevile une somme de 6 000 euros destinés à la restauration et à la parution d'un livre sur le château. Les 28 et 29 mai 2011, c'est un édifice restauré qui reçoit le public ainsi que pour les journées du patrimoine 2011.

Armoiries

Maison de Bourbon-Montperroux porte : d'or au lion de gueules, à l'orle de treize coquilles de gueules.Maison de Dyo-Montperroux porte : fascé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules.

Notes et références

Bibliographie

Brigitte Colas, Jean Vallet, Le château de Montperroux en Autunnois, de l'archéologie à l'Histoire, Centre de Castellologie en Bourgogne, Chagny, dépôt légal mai 2011, (ISBN 978-2-9532994-4-1) p. 27-43.Le Journal de Saône-et-Loire, article du 20 mai 2011 par Isabelle Auxoux, soirées conférence et porte ouvertes au château de Montperroux. Le Journal de Saône-et-Loire, article paru le 24 avril 2009, Une subvention au château de Montperroux.Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, Éditions Publitotal, dépôt légal 3e trimestre 1987, (ISBN 2-86535-070-3) p. 592Jean Menand, Châteaux de Saône-et-Loire, éd Latines, collection Art et Tourisme, 1987, p. 14Françoise Vignier, Le Guide des châteaux de France, Saône et Loire, Hermé, 1985, p. 88-89. Portail des châteaux de France Portail de Saône-et-Loire Portail des monuments historiques français

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Montperroux. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Montperroux”

Qualité
Localisation
Service
Prix