Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Pagnant
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Pagnant

Château de Pagnant est situé dans la région de Auvergne-rhone-alpes. L'adresse exacte est Château de Pagnant, Saint-André-le-Coq, Puy-de-Dôme, France.

La région Auvergne-rhone-alpes de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Auvergne-rhone-alpes (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Saint-André-le-Coq est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand.

Géographie

Localisation

Saint-André-le-Coq se situe au cœur de la verte Limagne, à égale distance de Clermont-Ferrand (28 km), Riom (22 km) et Thiers (20 km), les villes les plus « importantes » du Puy-de-Dôme, et Vichy (26 km).

Saint-André-le-Coq a été le centre de l'Europe des douze entre 1987 et 1989 (date à laquelle la RDA et la RFA se sont réunifiées).

Saint-André-le-Coq est composée de trois villages : Pagnant, le village le plus important, Saint-André-le-Coq et enfin le Cohat.

Sept communes sont limitrophes :

Voies de communication et transports

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 12 (reliant Thuret à Maringues par le village de Pagnant), 12a (raccordement de Pagnant à la D 1093 en direction de Randan ou de Maringues), 91 (reliant Surat à Saint-Clément-de-Régnat par Pagnant, le chef-lieu et le village du Cohat) et 430 (reliant le Cohat à Saint-Denis, village de Saint-Denis-Combarnazat sur la D 1093).

À l'est, la D 1093, ancienne route nationale, relie Vichy à Pont-du-Château.

Urbanisme

Typologie

Saint-André-le-Coq est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 209 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (95,9 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (96,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (91,5 %), zones urbanisées (4,2 %), zones agricoles hétérogènes (3 %), prairies (1,4 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Risques naturels et technologiques

La commune est soumise au risque de sismicité de niveau 3 (zone de sismicité modérée),.

Histoire

Politique et administration

Découpage territorial

La commune de Saint-André-le-Coq est membre de la communauté de communes Plaine Limagne, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le 1er janvier 2017 dont le siège est à Aigueperse. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux. Jusqu'au 31 décembre 2016, elle faisait partie de la communauté de communes Limagne Bords d'Allier.

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Riom, à la circonscription administrative de l'État du Puy-de-Dôme et à la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle a fait partie du district de Riom et du canton d'Aigueperse en 1793, puis de l'arrondissement de Riom et du canton de Randans de 1801 (renommé canton de Randan par la suite) à mars 2015.

Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Maringues pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015, et de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010 (sixième circonscription avant 2010).

Élections municipales et communautaires

Élections de 2020

Le conseil municipal de Saint-André-le-Coq, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours avec candidatures isolées ou groupées et possibilité de panachage. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 15. La totalité des quinze candidats en lice est élue dès le premier tour, le 15 mars 2020, avec un taux de participation de 62,38 %.

Chronologie des maires

Institutions judiciaires

Saint-André-le-Coq dépend de la cour d'appel et du tribunal de proximité de Riom, et des tribunaux judiciaire et de commerce de Clermont-Ferrand.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008.

En 2019, la commune comptait 529 habitants, en augmentation de 0,19 % par rapport à 2013 (Puy-de-Dôme : +3,3 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Enseignement

Saint-André-le-Coq dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Saint-André-le-Coq compte deux monuments répertoriés à l'inventaire des monuments historiques et dix-sept lieux et monuments (présentation communale incluse) répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel. Par ailleurs, elle compte un objet répertorié à l'inventaire des monuments historiques et vingt objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Le château de Pagnant, construit en 1771 et agrandi en 1808, est inscrit aux monuments historiques en 2002.

L'église Saint-André, des XIIe et XIXe siècles, est inscrite en 1997.

Une cloche, de 1704, est classée au titre objet en 1983.

Saint-André-le-Coq, possède un patrimoine rural peu connu et peu mis en valeur, mais qui est cependant très intéressant.

La commune possède une église romane du XIe siècle, une des plus vieilles de Basse-Auvergne restaurée entièrement, avec notamment de remarquables peintures à l'intérieur.On peut également y trouver de nombreux lavoirs, fontaines et puits tout à fait intéressants et faits de pierre volcanique, la fameuse pierre grise, la pierre de Volvic.La commune possède également nombre de grandes maisons de maîtres et un petit château ayant appartenu à la famille de Forget.Sur la place de la Mairie, se trouve le monument aux morts, et une école primaire avec au-dessus la mairie.

Héraldique

Voir aussi

Articles connexes

Liste des communes du Puy-de-Dôme

Liens externes

Saint-André-le-Coq sur le site de l'Institut géographique national (archive)« Présentation de la commune de Saint-André-le-Coq », notice no IA63000724, base Mérimée, ministère français de la Culture

Notes et références

Notes et cartes

NotesCartes

Références

Portail des communes de France Portail du Massif central Portail du Puy-de-Dôme

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Pagnant. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Pagnant”

Qualité
Localisation
Service
Prix