Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Pralas
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Pralas

Château de Pralas est situé dans la région de Auvergne-rhone-alpes. L'adresse exacte est Château de Pralas, Saint-Front, Haute-Loire, France.

La région Auvergne-rhone-alpes de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Auvergne-rhone-alpes (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Saint-Front est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie

Localisation

La commune de Saint-Front se trouve dans le département de la Haute-Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de la région naturelle du Velay, une ancienne province française située au sud-est du Massif central.

Elle se situe à 27,23 km par la route du Puy-en-Velay, préfecture du département, et à 22,04 km du Chambon-sur-Lignon, bureau centralisateur du canton du Mézenc dont dépend la commune depuis 2015. La commune fait en outre partie du bassin de vie du Puy-en-Velay.

Les communes les plus proches, les distances étant mesurées entre chefs-lieux de communes à vol d'oiseau, sont : Moudeyres (4,2 km), Montusclat (4,3 km), Chaudeyrolles (5,6 km), Champclause (5,7 km), Fay-sur-Lignon (6,7 km), Laussonne (7,2 km), Freycenet-la-Tour (7,8 km), et Les Estables (8,1 km).

Géologie et relief

Saint-Front est située sur des roches volcaniques et plus précisément du basalte datant de 8 à 10 millions d'années (époque géologique miocène). Dans la région naturelle du Velay, on y retrouve notamment des bassins sédimentaires oligocène et quaternaire ainsi qu'un dôme granito-migmatitique développé à la fin du Carbonifère.

Dans le village, on retrouve le plateau de Saint-Front, un pays d’altitude relativement élevée (presque partout supérieure à 1 100 m), formé d'empilements de coulées basaltiques qui sont dans l’ensemble datées de 11 à 7,5 millions d'années. Par ailleurs, le secteur de Cancoules situé dans la commune correspond principalement à des anneaux de tufs volcanique surtseyens, mis en place lors d’éruptions contraintes soit par une tranche d’eau suffisamment épaisse (tel que le lac de Saint-Front), soit par un environnement de matériaux sédimentaires gorgés d’eau (sédiments lacustres).

La superficie de la commune est de 52,33 km2. L'altitude du territoire varie entre 796 m et 1 594 m.

Hydrographie

Le territoire de Saint-Front est délimité au nord par la Gagne, à l'ouest par son affluent l'Aubépin, et à l'est par le Lignon. Nombreux de leurs affluents sont également dans la commune, tel que la Gazelle, le Machabert et le Cros. De plus, on retrouve le lac de Saint-Front, un cratère volcanique classé ZNIEFF.

Paysages

L'Auvergne-Rhône-Alpes est divisée en neuf unités paysagères, le village de Saint-Front fait partie de l'une d'entre eux, « Les Hautes-Terres »,, il s'agit d'un paysage caractéristique de la région. Relativement plat, ses grands plateaux d'altitude permettent d'observer la grandeur des massifs l'entourant.

Face à ce paysage particulier, les hommes ont dû s'adapter, notamment aux conditions climatiques. On y retrouve donc beaucoup de petites maisons regroupées dans des villages, des potagers abrités par des bouquets de hêtres ou de sorbiers ainsi que des murets pour délimiter les aménagements.

Climat

Le climat de Saint-Front est chaud et tempéré. De fortes averses s'abattent toute l'année sur la commune. Même lors des mois les plus secs, les précipitations restent assez importantes. Par ailleurs, le climat est de type Cfb selon la classification de Köppen. En moyenne la température est de 8,2 °C et la moyenne des précipitations annuelles atteints 1 144 mm.

Ci-dessous un tableau météorologique de la station la plus proche, celle de Landos située à environ 28,67 km à vol d'oiseau.

Milieux naturels et biodiversité

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d’intérêt écologique élaboré à partir des Directives « Habitats » et « Oiseaux ». Ce réseau est constitué de Zones Spéciales de Conservation (ZSC) et de Zones de Protection Spéciale (ZPS). Dans les zones de ce réseau, les États Membres s'engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d'habitats et d'espèces concernés, par le biais de mesures réglementaires, administratives ou contractuelles. L'objectif est de promouvoir une gestion adaptée des habitats tout en tenant compte des exigences économiques, sociales et culturelles, ainsi que des particularités régionales et locales de chaque État Membre. Les activités humaines ne sont pas interdites, dès lors que celles-ci ne remettent pas en cause significativement l’état de conservation favorable des habitats et des espèces concernés. Les sites Natura 2000 présents sur le territoire communal de Saint-Front sont au nombre de deux : le « Mézenc » et la « Haute Vallée du Lignon ».

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire. Le territoire communal de Saint-Front comprend une ZNIEFF de type II : le « Mézenc - Meygal » et dix ZNIEFF de type I incluses dans la première : le « marais des Couffours », le « Montbrac », les « sommets du Mézenc, secteur Auvergne », la « Narce de Champclause et la Freydeyre », le « lac de Saint-Front », la « Haute Vallée du Lignon », la « Haute Vallée de l'Aubépin », les « Gorges de la Gagne », la « Haute Vallée de la Gagne vers Saint-Front », et enfin « Les Roches ».

Plusieurs espaces protégés et gérés sont présents dans la commune, le géoparc mondial de l'UNESCO des Monts d'Ardèche, la réserve biologique dirigée du Mézenc.

Urbanisme

Typologie

Saint-Front est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.La commune est en outre hors attraction des villes,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (73,2 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (62,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (70,3 %), forêts (22,2 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (3,5 %), zones agricoles hétérogènes (2,9 %), eaux continentales (0,6 %), zones urbanisées (0,5 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Habitat et logement

En 2018, le nombre total de logements dans la commune était de 458, alors qu'il était de 459 en 2013 et de 427 en 2008.

Parmi ces logements, 42,4 % étaient des résidences principales, 49,5 % des résidences secondaires et 8,1 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 92,1 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 7,7 % des appartements.

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Saint-Front en 2018 en comparaison avec celle de la Haute-Loire et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (49,5 %) supérieure à celle du département (16,1 %) et à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 79,2 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (73,6 % en 2013), contre 70 % pour la Haute-Loire et 57,5 pour la France entière.

Voies de communication et transports

La commune est traversée par plusieurs routes départementales. La D39 de l'ouest à l'est est l'intersection de la D263 et de la D500. La D26 passe également par le nord du village sur une très courte longueur.

Concernant les transports en commun, aucun arrêt de bus du réseau régional n'est présent dans la commune, les plus proches se trouvent à Saint-Julien-Chapteuil et Laussonne. Évidemment, on ne retrouve aucun transport de long trajet dans le village, les plus proches sont la gare du Puy-en-Velay, la gare TGV de Saint-Etienne et l'aéroport Le Puy-en-Velay - Loudes.

Toponymie

Histoire

Situé dans le Velay, tout au plus avant la création du village y avait-il là un mas, et parsemées dans la campagne peut-être quelques chaumières.

Au XIIe siècle, les moines du Monastier y fondent un prieuré et une église romane dédiée à saint Front. Est aussi bâtie une maison-forte, appelée « château de Pralas », mentionnée pour la première fois en 1217. Au hameau du Monteil, au détour d'une voie romaine, se trouve une stèle commémorative érigée à l'endroit où fut brûlée vive Jeannette Revergade, le 6 août 1390, pour cause de sorcellerie.

Au cours de la période révolutionnaire, la commune porta le nom d'Ardenne-la-Montagne.

Soixante-quatorze enfants de la municipalité sont tombés au champ d'honneur lors de la Première Guerre mondiale[réf. nécessaire].

Politique et administration

Découpage territorial

La commune de Saint-Front est membre de la communauté de communes Mézenc-Loire-Meygal, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le 27 décembre 2016 dont le siège est à Saint-Julien-Chapteuil. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux.

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement du Puy-en-Velay, au département de la Haute-Loire, en tant que circonscription administrative de l'État, et à la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sur le plan électoral, elle dépend du canton du Mézenc pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015, et de la première circonscription de la Haute-Loire pour les élections législatives, depuis le redécoupage électoral de 1986.

Élections municipales

Le conseil municipal de Saint-Front, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal avec liste ouvertes et panachage. Le maire, à la fois agent de l'État et exécutif de la commune en tant que collectivité territoriale, est élu par le conseil municipal au scrutin secret lors de la première réunion du conseil suivant les élections municipales, pour un mandat de six ans, c'est-à-dire pour la durée du mandat du conseil. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 11. Les 11 conseillers municipaux sont élus au premier tour avec un taux de participation de 69,80 %.

Chronologie des maires

Finances communales

La commune de Saint-Front est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 214 301 863. Son activité est enregistrée sous le code APE 84.11Z, correspondant aux administrations publiques générales.

En 2020, le budget communal s'équilibrait à 981 000 € dont 646 000 € en section de fonctionnement et 335 000 € en investissement. La part d'impôts locaux dans les produits de fonctionnement s'établissait à 31,12 %, contre 36,11 % pour la strate de communes équivalente, avec des taux d'imposition fixés à 16,65 % pour la taxe d'habitation (y compris THLV), 12,44 % et 55,00 % pour la taxe foncière sur le bâti et le non-bâti. Par ailleurs l’encours de la dette communale s’établit à 1 478 €/habitants contre 533 €/habitants pour la strate.

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006.

En 2019, la commune comptait 402 habitants, en diminution de 7,59 % par rapport à 2013 (Haute-Loire : +0,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée.En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 26,1 %, soit en dessous de la moyenne départementale (31 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 35,8 % la même année, alors qu'il est de 31,1 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 207 hommes pour 195 femmes, soit un taux de 51,49 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (49,13 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Économie

Revenus

En 2018, la commune compte 192 ménages fiscaux, regroupant 409 personnes. La médiane du revenu disponible par unité de consommation est de 19 740 € (20 800 € dans le département).

Emploi

En 2018, la population âgée de 15 à 64 ans s'élève à 224 personnes, parmi lesquelles on compte 78,9 % d'actifs (73,5 % ayant un emploi et 5,4 % de chômeurs) et 21,1 % d'inactifs,. Depuis 2008, le taux de chômage communal (au sens du recensement) des 15-64 ans est inférieur à celui de la France et du département.

La commune est hors attraction des villes,. Elle compte 111 emplois en 2018, contre 105 en 2013 et 141 en 2008. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la commune est de 168, soit un indicateur de concentration d'emploi de 66 % et un taux d'activité parmi les 15 ans ou plus de 54,1 %.

Sur ces 168 actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi, 93 travaillent dans la commune, soit 55 % des habitants. Pour se rendre au travail, 62,5 % des habitants utilisent un véhicule personnel ou de fonction à quatre roues, 10,1 % s'y rendent en deux-roues, à vélo ou à pied et 27,4 % n'ont pas besoin de transport (travail au domicile).

Entreprises par secteur d'activité

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Église Saint-Front classée au titre des monuments historiques en 1909. L'église romane date partiellement du XIIe siècle, mérite une visite. Elle est construite en pierres volcaniques. Elle est construite par Les moines du Monastier qui fondent le prieuré et l'église, placée sous le vocable de Saint-Front, évêque de Périgueux. Le portail a été refait à la fin du XVe siècle et le bas-côté sud à la fin du XVIe siècle.Bigorre est un petit village de Haute-Loire sur la commune de Saint-Front. Ce village est un village de chaumières. En effet, c’est l’un des derniers hameaux aux maisons traditionnelles en pierres, recouvertes de chaumes ou de lauzes. Cet habitat est typique du monde rural des hauts plateaux du Mézenc. Les toits en forte pente protègent bien des rigueurs terribles de l’hiver avec ce vent qui balaye cette haute terre aux allures de steppe.Le lac de Saint-Font est d'origine volcanique. Son altitude, 1 250 m en fait le plus haut du département de la Haute-Loire.La cascade de Souteyros : le ruisseau le Souteyros prend sa source quelques kilomètres en amont et se jette dans l'Aubépin. La cascade est située sous le hameau de Souteyros, un peu avant la confluence. Un sentier pédestre balisé au départ du village de Souteyros permet de la découvrir.

Personnalités liées à la commune

Galerie

Bibliographie

Jean Chervalier, Les chaumières du Velay de 1650 à nos jours : in Cahiers de la Haute-Loire 1981, Le Puy-en-Velay, Cahiers de la Haute-Loire, 1981 (lire en ligne)

Voir aussi

Communes de la Haute-Loire

Liens externes

Saint-Front sur le site de l'Institut géographique nationalOffice de Tourisme Intercommunal du Pays du Mézenc et de la Loire Sauvage

Notes et références

Notes et cartes

NotesCartes

Références

Site de l'InseeAutres sources Portail des communes de France Portail de la Haute-Loire

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Pralas. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Pralas”

Qualité
Localisation
Service
Prix