Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Rosambô
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Rosambô

Château de Rosambô est situé dans la région de Bretagne. L'adresse exacte est Château de Rosambô, Lanvellec, Côtes-d'Armor, France.

La région Bretagne de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Bretagne (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Rosanbo est situé sur la commune de Lanvellec, département des Côtes-d'Armor, en France.Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 22 mars 1930.

Situation et étymologie

Le château de Rosanbo s'élève au-dessus de la vallée du Bô. D'où l'origine de son nom qui se dit en breton : roz an Bo, promontoire ou coteau (roz) sur le Bô[réf. souhaitée].

Histoire

Dans la même famille depuis le XIVe siècle, le premier bâtiment est un château fortifié sur un promontoire stratégique situé à 6 km de la baie de Saint-Michel-en-Grève pour interdire la remontée du Bô aux envahisseurs nordiques. Au XVe siècle est construit un manoir gothique attenant au château. En 1688 Geneviève de Coskaër de Rosanbo unique héritière de la terre de Rosanbo épouse Louis II Le Peletier (1662-1730), président à mortier au parlement de Paris, fils de Claude Le Peletier (1631-1711), ancien prévôt des marchands de Paris. Louis XIV les autorise à relever le nom de Rosanbo et à porter le titre de marquis.

En 1794, les Rosanbo, leur fille Aline, son mari Jean-Baptiste de Chateaubriand, frère ainé de l'écrivain, avec Antoinette de Lamoignon de Malesherbes épouse Rosanbo, fille de Malesherbes Ministre de Louis XVI sont guillotinés. Du fait de son jeune âge, leur fils Louis est rescapé de la guillotine.

Alain Marquis de Rosanbo ouvre le château au public en 1958.

Fondation

En 2007, Alain Marquis de Rosanbo crée la Fondation Alain de Rosanbo.

En 2011, la Fondation Alain de Rosanbo a été reconnue d'utilité publique.

Le 7 février 2016, le Marquis de Rosanbo décède, son épouse Francesca Marquise de Rosanbo perpétue son œuvre et sa mémoire.

Liste des fonds microfilms déposés aux archives nationales

259 AP (173 Mi) Fonds Rosanbo, fonds Le Peletier.260 AP et 261 AP (155 Mi et 161 Mi) Fonds Rosanbo, fonds Vauban I et II.262 AP (174 Mi) Fonds Rosanbo, fonds d’Aunay.263 AP (162Mi) Fonds Rosanbo, fonds Lamoignon Malesherbes

Architecture

Le château de Rosanbo est composé de plusieurs corps de bâtiments construits du XVe siècle au XIXe siècle. Le château fort a été transformé en gentilhommière à partir de 1683.

Vaste quadrilatère aménagé sur six siècles et entouré d'un domaine, il constitue l'un des plus importants châteaux de Bretagne. Un bâtiment est ajouté au XVIIe siècle afin d'esquisser une cour fermée. Celle-ci est achevée au XIXe siècle. Au XVIIIe siècle, l'architecte Joubert crée de grandes fenêtres et des toits à la Mansart.

Les appartements intérieurs comprennent un salon XVIIIe siècle, une bibliothèque, une salle bretonne et les anciennes cuisines qui recréent l'atmosphère des pièces de service.

À travers les pièces sont évoquées les figures des membres illustres de la famille Rosanbo : Claude Le Peletier, successeur de Colbert, le Maréchal de Vauban, Malesherbes, Chateaubriand, Tocqueville, Pithou.

Le parc

Le parc, situé dans l'enclos primitif du XVIIIe siècle, fermé par deux porches d'entrée, a été redessiné par Achille Duchêne au début du XIXe siècle. Il est construit autour de trois tapis de verdure et est ceint par des allées cavalières, elles-mêmes encadrées par des charmilles remarquables en cerceaux s'étendant sur 2,5 km.

Les terrasses et leur statuaire, les jardins, le grand et le petit parc, le colombier ont été inscrits monument historique le 20 mars 1995.

Voir aussi

Liste des châteaux des Côtes-d'ArmorLe Peletier de Rosanbo

Liens externes

Le château de Rosanbo

Notes et références

Portail du duché de Bretagne Portail des châteaux de France Portail des Côtes-d’Armor Portail des monuments historiques français

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Rosambô. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Rosambô”

Qualité
Localisation
Service
Prix