Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Septmonts
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Septmonts

Château de Septmonts est situé dans la région de Hauts-de-france. L'adresse exacte est Château de Septmonts, Septmonts, Aisne, France.

La région Hauts-de-france de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Hauts-de-france (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Septmonts, situé sur la commune de Septmonts dans le département de l'Aisne en Hauts-de-France, était la maison de campagne des évêques de Soissons.

Historique

Sa construction s'échelonne du XIIIe au XVIe siècle.

Septmonts fut la résidence des évêques de Soissons depuis le XIIe siècle. La partie datant du XIIIe siècle fut construite sous les ordres de Jacques de Bazoches et la salle dite Saint-Louis, qui abritait la chapelle, daterait de cette époque. Le château fut reconstruit au XIVe siècle par Simon de Bucy, évêque de 1362 à 1404. Le donjon et la tour carrée dateraient de la même époque.

Le pavillon (ou palais) Renaissance — dit « logis des évêques » — a été construit par l'évêque Symphorien de Bullioud qui y mourut en 1534. Les évêques cessèrent d'y résider à la fin du XVIIe siècle. Il était en ruines quand le peintre Jacques Edmond Leman le racheta en 1864. Il le restaura puis, à partir de 1877, Antoinette Leininger, baronne d'Ezpeleta, termina les travaux.

Bombardé en 1918, le logis Renaissance fut laissé sans couverture, abandonné jusqu'à la création en 1971 de l'« Association des amis de Septmonts » qui prit en charge sa sauvegarde et la mise en valeur du site.

Le château a été acquis par la commune en 1978, et la tour carrée en 1999.

Il a été classé monument historique partiellement (La chapelle Saint-Louis et le donjon) par arrêté du 18 mars 1920. Le reste du site fut inscrit le 23 octobre 1986 puis classé le 24 janvier 2006 sauf le logis Renaissance (uniquement inscrit).

Description

Le château de Septmonts était entouré de douves et d'une enceinte. Il en reste des vestiges dont la tourelle entière et la tourelle tronquée à moitié de sa hauteur.

Le donjon, de 47 mètres de haut a été construit à compter de 1373 par l'évêque Simon de Bucy. Il est constitué de sept étages d'une architecture complexe desservis par un escalier à vis surmonté d'une guette de 15 mètres de haut. Ses deux premiers niveaux sont voûtés sur croisées d'ogives. La tour abritait notamment un oratoire et une loge pour le concierge.

Un dessin de Jean-Pierre-Léopold Baraquin, visible au musée de Soissons, représente le donjon qui fut admiré par les Romantiques et rendu célèbre par Victor Hugo.

La tour carrée, constituée de trois étages, est semi-ronde à l'intérieur. Cette tour de défense comporte un escalier à vis logé dans un des redents qui permettent de servir les archères. Elle daterait de la même époque. Elle fut achetée en 1864 par un propriétaire qui restaura une partie du dernier étage qu'il surmonta d'un belvédère carré.

La chapelle Saint-Louis fut construite au XIVe ou XVe siècle.

Le logis Renaissance (ou palais des évêques), construit au début du XVIe siècle et longtemps laissé en ruines, présente un avant-corps à fronton et niche et un escalier en fer à cheval ajoutés vers 1600.

La cave voûtée, située dans le parc au nord du château, est en dehors de l'enceinte.

Galerie

Parc et jardins

L'ensemble des bâtiments donne sur un parc avec un arboretum.

Les jardins comportent un verger.

Parc et château sont ouverts au public. Le logis Renaissance, en restauration depuis le début des années 1990, devrait bientôt être inauguré. Il est le cadre d'expositions temporaires.

Tous les ans, en juin, s'y déroule durant deux jours un festival de rock nommé « Pic'Arts ».

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

Thierry Crépin-Leblond, « Le château de Septmonts », dans Congrès archéologique de France. 148e session. Aisne méridionale. 1990, t. 2, Paris, Société française d'archéologie, 1994 (lire en ligne), p. 549-566

Articles connexes

SeptmontsListe des châteaux de l'AisneListe des monuments historiques de l'AisneListe des évêques de Soissons

Liens externes

Ressource relative à l'architecture : Mérimée DRACLes Amis de Septmonts Portail des châteaux de France Portail de l’Aisne Portail des monuments historiques français

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Septmonts. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Septmonts”

Qualité
Localisation
Service
Prix