Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Servigny
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Servigny

Château de Servigny est situé dans la région de Normandie. L'adresse exacte est Château de Servigny, Yvetot-Bocage, Manche, France.

La région Normandie de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Normandie (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le château de Servigny est une demeure, des XVIe et XVIIe siècles remaniée au XIXe siècle, qui se dresse, dans le Cotentin, sur la commune française d'Yvetot-Bocage dans le département de la Manche, en région Normandie.

Le château fait l’objet d’une inscription partielle au titre des monuments historiques.

Localisation

Le château est situé à 1 kilomètre au nord-est de l'église Saint-Georges d'Yvetot-Bocage, dans le département français de la Manche.

Historique

Le château est construit au XVIe siècle.

En 1629, le domaine de Servigny est adjugé contre la somme de 23 000 livres à Guillaume Plessard. À sa mort, le domaine échoit à son fils Jacques Plessard, lieutenant général au bailliage du Cotentin, déjà seigneur de Négreville et de Pont-Rilly, qui le recèdera à son tour à son frère Robert Plessard, curé de Saint-Martin-le-Hébert. Ce dernier le revendra au troisième fils de Guillaume, Antoine Plessard, conseiller du roi.

En 1740, il est acquis par René Abaquesné de Parfouru. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Gaston Abaquesné de Parfouru et son épouse Marie-Charlotte de Mésenge, agrandissent et modernisent le château dans un style néo-Renaissance mâtiné de néo-XVIIe siècle, avec l'aide de l'architecte rouennais Eugène Barthélémy, qui ajoute un pavillon latéral et éventre le bâtiment d'origine et y construit un pavillon central du même style. Le chantier sera achevé en 1880.

En 1872, on plante un vaste parc à l'anglaise, autour du château, comprenant : palmiers, cyprès, eucalyptus, cèdre du Liban, sequoias, etc.

Seconde Guerre mondiale

Après la libération de Valognes intervenue le 20 juin 1944, le général américain Lawton Collins commandant le 7e corps d'armée américain installe son PC au château sorti indemne des combats et bombardements avant l'assaut sur Cherbourg.

Le 26 juin 1944 à 16 heures, le gouverneur allemand de Cherbourg, Von Schlieben, réfugié dans les abris creusés sous la rue Saint-Sauveur à Cherbourg, se rend au général Manton S. Eddy et est conduit à Servigny, dans un des salons du premier étage, ou Lawton Collins le contraint à signer la reddition de Cherbourg. Le lendemain, le 27 juin c'est au tour du général Robert Sattler, adjoint de von Schlieben, commandant des troupes retranchées dans l'arsenal, d'être emmené à Servigny. Collins reviendra à Servigny notamment en 1974 et 1984 pour les grands anniversaires du Débarquement.

Après guerre

Le château, qu'il a reçu de son oncle Géraud de Féral, est en 2020 la possession du comte Arnaud de Pontac et de son épouse Bérangère.

Description

Le château de Servigny, du XVIIe siècle, fortement remanié au XIXe siècle, se présente sous la forme d'un logis flanqué de deux pavillons. Le pavillon principal construit en 1683, en avancée, s'ouvre par deux portes à arc surbaissé. Le pavillon nord est quant à lui flanqué par quatre tourelles. Des niches centrales renferment des bustes mythologiques. Les combles s'éclairent par des fenêtres surmontées de frontons triangulaires, alors que ceux des tourelles sont circulaires. Du manoir du XIVe siècle, subsiste une tourelle d'escalier accolée à l'arrière du château.

Le fronton du château est surmonté par des armes doubles avec un casque taré de trois-quarts. Elles figurent les armes de Gaston Abaquesné de Parfouru (1837-1886), « d'azur à la fasce d'or accompagnée de trois étoiles de même », et de Marie-Charlotte de Mésenge (1846-1901), « de gueules à trois merlettes d'or, à la bordure de sable ».

Un porche crénelé, du XVIe siècle, témoin du rôle défensif du château complète l'ensemble.

Dans le jardin, on peut voir deux serres, dont la plus grande porte le monogramme « PM », pour Parfouru Mésenge, et la seconde bénéficie d'un chauffage bois ou charbon. La ferme attachée au domaine est composée d'écuries, d'une laiterie, d'un pressoir, d'un poulailler, etc.

C'est probablement au château de Servigny que Jules Barbey d'Aurevilly situa l'action d'une nouvelle des Diaboliques : Le bonheur dans le crime.

Intérieurs

Au rez-de-chaussée, on trouve les pièces de service : cuisine, laverie, lampisterie, lingerie, etc. ; au premier étage, les appartements avec salons, boudoir, cabinet de toilette ; au second et troisième étage, les chambres des domestiques. Modernisé, il accueille des chambres d'hôtes. On y trouve entre autres, dans la bibliothèque une cheminée en marbre de Carrare provenant du palais des Médicis à Florence, boiseries, un escalier central avec sa rampe en fer forgé du XVIIIe siècle.

Protection

Sont inscrits par arrêté du 7 novembre 1979 :

les façades et toitures ;le salon du premier étage avec son décor dans lequel a été signée, le 26 juin 1944, la capitulation allemande dite traité de Servigny.

Visite et hébergement

Le château, propriété privée, n'est pas accessible au public, sauf à de rares occasions ou des cérémonies y sont organisées pour commémorer la libération de Cherbourg. Des chambres d'hôtes peuvent y être louées.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liste de châteaux et manoirs de la MancheListe des monuments historiques de la MancheYvetot-Bocage

Liens externes

(en) Site officielRessource relative à l'architecture : Mérimée « Libération de Cherbourg : le château de Servigny, un lieu chargé d'histoire et d'espoir », sur La Presse de la Manche, 27 juin 2018 (consulté le 26 octobre 2020).« Château de Servigny », sur Patrimoine Normand, mai 2008 (consulté le 26 octobre 2020). Portail des châteaux de France Portail de la Manche Portail des monuments historiques français

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Servigny. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Servigny”

Qualité
Localisation
Service
Prix