Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château de Vallières
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château de Vallières

Château de Vallières est situé dans la région de Auvergne-rhone-alpes. L'adresse exacte est Château de Vallières, Saint-Georges-de-Reneins, Rhône, France.

La région Auvergne-rhone-alpes de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Auvergne-rhone-alpes (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Château-la-Vallière est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie

Localisation

La commune se situe à 35 km au nord-ouest de Tours (Indre-et-Loire), 55 km au sud du Mans (Sarthe) et à 60 km à l'est d'Angers (Maine-et-Loire).

Hydrographie

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 10,85 km, comprend deux cours d'eau notables, la Fare (5,85 km) et la Maulne (1,704 km), et trois petits cours d'eau pour certains temporaires,.

La Fare, d'une longueur totale de 36,9 km, prend sa source dans la commune de Sonzay et se jette dans le Loir à La Chapelle-aux-Choux (Sarthe) après avoir traversé 8 communes. Ce cours d'eau est classé dans la liste 2 au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sur le Bassin Loire-Bretagne. Du fait de ce classement, tout ouvrage doit être géré, entretenu et équipé selon des règles définies par l'autorité administrative, en concertation avec le propriétaire ou, à défaut, l'exploitant . Sur le plan piscicole, la Fare est classée en première catégorie piscicole. Le groupe biologique dominant est constitué essentiellement de salmonidés (truite, omble chevalier, ombre commun, huchon).

La Maulne, d'une longueur totale de 28,7 km, prend sa source au nord de Courcelles-de-Touraine et se jette dans le Loir à La Chapelle-aux-Choux, après avoir traversé 10 communes. Sur le plan piscicole, la Maulne est également classée en première catégorie piscicole

Six zones humides ont été répertoriées sur la commune par la direction départementale des territoires (DDT) et le conseil départemental d'Indre-et-Loire : « la vallée de la Fare de Château-la-Vallière à Villiers-au-Bouin », « la vallée de l'étang des Bois au Château de Vaujours », « l'étang de plaine de la Croix Pattée », « la vallée de la Fare de Souvigné à Château-la-Vallière », « la vallée de la Maulne du Tertre aux Cartes » et « l'étang du Val Joyeux »,.

L'étang du Val Joyeux est un plan d'eau d'environ 36 hectares de deuxième catégorie s'étirant en contrebas de Château-la-Vallière, alimenté par la Fare .

Urbanisme

Typologie

Château-la-Vallière est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Tours, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 162 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (50,5 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (46,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (44 %), prairies (29,9 %), zones urbanisées (7,7 %), terres arables (7,5 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (6,5 %), eaux continentales (2,3 %), zones agricoles hétérogènes (2,1 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Risques majeurs

Le territoire de la commune de Château-la-Vallière est vulnérable à différents aléas naturels : météorologiques (tempête, orage, neige, grand froid, canicule ou sécheresse), feux de forêts et séisme (sismicité très faible). Un site publié par le BRGM permet d'évaluer simplement et rapidement les risques d'un bien localisé soit par son adresse soit par le numéro de sa parcelle.

Pour anticiper une remontée des risques de feux de forêt et de végétation vers le nord de la France en lien avec le dérèglement climatique, les services de l’État en région Centre-Val de Loire (DREAL, DRAAF, DDT) avec les SDIS ont réalisé en 2021 un atlas régional du risque de feux de forêt, permettant d’améliorer la connaissance sur les massifs les plus exposés. La commune, étant pour partie dans le massif de Bourgueil, est classée au niveau de risque 1, sur une échelle qui en comporte quatre (1 étant le niveau maximal).

Le retrait-gonflement des sols argileux est susceptible d'engendrer des dommages importants aux bâtiments en cas d’alternance de périodes de sécheresse et de pluie. 98,3 % de la superficie communale est en aléa moyen ou fort (90,2 % au niveau départemental et 48,5 % au niveau national). Sur les 824 bâtiments dénombrés sur la commune en 2019, 824 sont en en aléa moyen ou fort, soit 100 %, à comparer aux 91 % au niveau départemental et 54 % au niveau national. Une cartographie de l'exposition du territoire national au retrait gonflement des sols argileux est disponible sur le site du BRGM,.

Concernant les mouvements de terrains, la commune a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par la sécheresse en 1991, 1992, 1993 et 1997 et par des mouvements de terrain en 1999.

Toponymie

La localité était dénommée « Châteaux-en-Anjou » avant qu'en mai 1667, Louis XIV érige Vaujours (actuelle commune de Château-la-Vallière) en duché et l'offre à Louise de La Vallière, sa maîtresse.

Histoire

Sous l'Ancien Régime, Château-la-Vallière faisait partie intégrante de l'Anjou et plus précisément de la sénéchaussée angevine de Baugé (dépendante de la sénéchaussée principale d'Angers) jusqu'à la Révolution française.

Lors de la création des départements français en 1790, toute la partie orientale de l'Anjou, de Château-la-Vallière au nord jusqu'à Bourgueil au sud en passant par le domaine du château de Gizeux, fut rattachée au tout nouveau département d'Indre-et-Loire.

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Val-Joyeux.

Aujourd'hui, cette région est appelée la Touraine angevine.

Population et société

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005.

En 2019, la commune comptait 1 736 habitants, en augmentation de 0,99 % par rapport à 2013 (Indre-et-Loire : +1,64 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Enseignement

Château-la-Vallière se situe dans l'Académie d'Orléans-Tours (Zone B) et dans la circonscription de Saint-Cyr-sur-Loire.

La commune compte une école maternelle, l'école élémentaire Vallée du Lac, l'école primaire privée Saint Joseph et le collège Joachim du Bellay.

Politique et administration

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Le château de Vaujours, situé à trois kilomètres au sud de Château-la-Vallière, est une ancienne forteresse des XIIe et XVe siècles. Il appartenait à la seigneurie de Chasteaux-en-Anjou, futur Château-la-Vallière. Il fut édifié pour protéger les limites orientales de l'Anjou.

Personnalités liées à la commune

Henri Voisin, né à Saint-Mandé (Val-de-Marne) le 6 août 1861 , mort à Château-la-Vallière le 4 décembre 1945, illustrateur et graveur, fondateur de l'association des Amis du Mont-Saint-Michel;Jean Schubnel (1894-1987), peintre naïf.Constant Doray (1871-1963), Chevalier de la légion d'honneur le 27/07/1952 , Maire de Château-La-Vallière de 1935 à 1944 et de 1946 à 1947 , Gendarme à cheval.

Héraldique

Voir aussi

Articles connexes

Liste des communes d'Indre-et-Loire

Liens externes

Ressources relatives à la géographie : Insee (communes) Ldh/EHESS/Cassini Ressource relative aux organisations : SIREN Site de la mairie de Château-la-Vallière

Notes et références

Notes

Références

Portail de l'Indre-et-Loire et de la Touraine Portail de l’Anjou et de Maine-et-Loire Portail des communes de France

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château de Vallières. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château de Vallières”

Qualité
Localisation
Service
Prix