Nos conseillers répondent à vos questions
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service client telephone.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château des Ducs de Bourgogne (ancien)
0899 03 03 03
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur telephone.fr pour avoir le numéro. Service de renseignement téléphonique.

Description

Château des Ducs de Bourgogne (ancien)

Château des Ducs de Bourgogne (ancien) est situé dans la région de Bourgogne-franche-comte. L'adresse exacte est Château des Ducs de Bourgogne (ancien), Talant, Côte-d'Or, France.

La région Bourgogne-franche-comte de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Bourgogne-franche-comte (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le duché de Bourgogne est fondé en 880 à partir du royaume de Bourgogne, par les rois carolingiens Louis III et Carloman II, ainsi que les membres princiers de leur famille qui se partagent l'Empire carolingien de Charlemagne dont ils ont hérité. Ils féodalisent tous les royaumes carolingiens de France en duchés et comtés vassaux des rois de France.

Richard de Bourgogne (dit Richard le Justicier) est nommé marquis puis premier duc de Bourgogne et un des six pairs laïcs primitifs de France par son suzerain, le roi Louis III.

Le duc de Bourgogne est lui-même suzerain des comtés suivants :

comté de Chalon, comté de Charolais, comté de Mâcon, comté d'Autun, comté de Nevers, comté d'Avallon, comté de Sancerre, comté de Tonnerre, comté de Senlis, comté d'Auxerre, comté de Sens, comté de Troyes, comté d'Auxonne, comté de Bar...et autres comtés, seigneuries, et acquisitions par mariages, héritages ou par guerres.

Liste des ducs

Bosonides

880-921 : Richard le Justicier, chef indiscuté des comtes de toute la région bourguignonne. Titré marquis (titre que reconnaissait le roi), ou duc (titre que lui donnait le peuple).921-923 : Raoul Ier, fils du précédent. En 923, il devient roi des Francs et cède le duché à son frère Hugues.923-952 : Hugues le Noir, frère du précédent.936 : Hugues le Grand, entreprend la conquête de la Bourgogne et se fait reconnaître par le roi Louis IV dit d'Outremer le titre de duc des Francs (dux Francorum). Hugues le Noir se maintient en Autunois et garde Beaune et Nevers dans sa fidélité. À sa mort (952), ses possessions sont partagées :Liétaud, est confirmé comme comte de Mâcon et d'Outre-Saône,Gilbert de Chalon, unit l'Autunois à ses propres comtés et gouverne le duché, mais sans héritier, il doit fiancer sa fille Lietgarde à Otto, fils de Hugues le Grand.

L'un et l'autre portent le titre de « comes praecipuus Burgondiae », (comte principal des Bourguignons). Le titre ducal reste à Hugues le Grand.

Robertiens

Ivrée

Capétiens

Première Maison de BourgogneSeconde Maison de Bourgogne (Valois-Bourgogne)

Avec Philippe Ier s'éteint la première Maison capétienne de Bourgogne ; le duché est adjugé à Jean II et fait retour au domaine royal. Trois ans plus tard, le roi de France le transmet à son fils Philippe le Hardi, formant une seconde maison de Bourgogne qui va peu à peu régner sur un vaste ensemble territorial aujourd'hui connu sous le nom d'État bourguignon.

Après 1477

Après la mort de Charles le Téméraire à Nancy en 1477, le duché de Bourgogne est annexé comme généralité du royaume de France et le comté de Bourgogne (Franche-Comté) suit comme territoire des Habsbourg et partie du Saint-Empire. Alors la nature de l'inféodation de 1364 fait débat, le roi de France et les Habsbourg se disputent le titre et ce dernier n'est plus utilisé par la monarchie française jusqu'à ce qu'une transaction préliminaire au traité de Nimègue (1679) oblige le roi d'Espagne à renoncer au titre. Deux ans plus tard, Louis XIV donne ce titre à son petit-fils qui vient de naître.

Duché de Bourgogne (titre français)

Le titre est décerné par le roi de France à des princes, et a priori au fils aîné du dauphin :

Titre de courtoisie français

1950-1975 : Alphonse de Bourbon, fils aîné de Jacques Henri de Bourbon (1908-1975), duc d'Anjou et de Ségovie, reçoit de son père le titre de duc de Bourbon et de Bourgogne. En 1975, à la mort de son père, il prend le titre de duc d'Anjou.2010- : Louis de Bourbon, dauphin de France, fils aîné de Louis de Bourbon, duc d'Anjou, il est né le 28 mai 2010, et titré duc de Bourgogne. Son frère jumeau cadet, Alphonse de Bourbon, est titré duc de Berry.

Duché de Bourgogne (titre Habsbourg)

En épousant Marie de Bourgogne, Maximilien de Habsbourg reprend à son compte les titres et possessions restantes des Valois-Bourgogne, notamment les Pays-Bas bourguignons (équivalent de l'actuel Benelux), le comté de Bourgogne (actuelle Franche-Comté), le titre ducal, l'ordre de la Toison d'or et leur armoiries.

Lui, son fils Philippe Ier le Beau et son petit-fils Charles Quint continuent à revendiquer le duché de Bourgogne. Celui-ci oblige François Ier à le lui céder au traité de Madrid (1526), mais le roi de France mange sa parole sitôt libéré ; les deux rivaux concluent la paix des Dames (1529) qui fait cesser les revendications de l'un sur la Bourgogne et de l'autre sur l'Italie. Les descendants de Charles continuent néanmoins de porter le titre de duc de Bourgogne jusqu'aux traités de Nimègue, en 1678 et 1679. Ces derniers traités attribuent la Franche-Comté (comté palatin de Bourgogne) à la France.

À l'issue de la guerre de Succession d'Espagne, aux traités d'Utrecht (1713), les Habsbourg d'Autriche reçoivent les Pays-Bas, revendiquent l'Ordre de la Toison d'Or (il y a depuis deux ordres, un autrichien et un espagnol). Ils continuent de porter le titre de duc de Bourgogne. L'impératrice Marie-Thérèse le porte dans les documents officiels, et semble être la dernière dans ce cas. Après elle, le titre de duc de Bourgogne paraît absent de la titulature impériale (voir Habsbourg). Le titre se transmet donc aux Bourbons d'Espagne et, durant les périodes républicaines, au chef de la maison d'Espagne. Le roi Philippe VI le porte encore de façon traditionnelle. La Constitution espagnole de 1978 lui accorde le titre de roi d'Espagne mais précise qu'il pourra utiliser les autres titres qui appartiennent à la Couronne.

Ducs Habsbourg de Bourgogne :

1482-1506 : Philippe le Beau, fils de Marie de Bourgogne et de Maximilien de Habsbourg.1506-1556 : Charles Quint, fils du précédent.1556-1598 : Philippe II d'Espagne, fils du précédent.1598-1621 : Philippe III d'Espagne, fils du précédent.1621-1665 : Philippe IV d'Espagne, fils du précédent.1665-1700 : Charles II d'Espagne, fils du précédent.1700-1713 : Philippe V d'Espagne, petit-neveu du précédent.1713-1740 : Charles VI du Saint-Empire, traité d'Utrecht.1740-1780 : Marie-Thérèse d'Autriche, fille du précèdent.1780-1790 : Joseph II du Saint-Empire, fils de la précédente.1790-1792 : Léopold II du Saint-Empire, frère du précédent.1792-1835 : François Ier d'Autriche, fils du précédent (titre de courtoisie à partir de 1795).1835-1848 : Ferdinand Ier d'Autriche, fils du précédent (titre de courtoisie).1848-1916 : François-Joseph Ier d'Autriche, neveu du précèdent (titre de courtoisie).1916-1918 : Charles Ier d'Autriche, petit-neveu du précédent (titre de courtoisie).1975-2014 : Juan Carlos Ier d'Espagne, d'après la constitution espagnole (titre courtois).depuis 2014 : Felipe VI d'Espagne, fils du précédent (titre courtois).

Possessions des ducs de Bourgogne

Liste non exhaustive des possessions tenues en nom propres ou en fiefs par les ducs de Bourgogne :

château d'Argilly, à Argilly ;palais des ducs de Bourgogne, à Dijon ;château d'Époisses, à Époisses ;château de Germolles, à Mellecey ;château de Montbard, à Montbard ;château de Rouvres, à Rouvres-en-Plaine.

Notes et références

Bibliographie

Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.Claude Courtépée, Histoire abrégée du duché et Description de la Bourgogne, 1777.Prosper de Barante, Histoire des ducs de Bourgogne de la maison de Valois, en 13 volumes (in-8), 1824.Joseph Calmette, Les grands ducs de Bourgogne, Albin Michel, 1976, 396 p.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Liste des ducs de Bourgogne, de la création du duché jusqu'à la conquête des Français [1]. Portail de la Bourgogne Portail de la Franche-Comté Portail de l’histoire Portail de l’histoire militaire Portail de la politique

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château des Ducs de Bourgogne (ancien). Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château des Ducs de Bourgogne (ancien)”

Qualité
Localisation
Service
Prix