Service d'assistance téléphonique
Vous avez une question ? Avez-vous besoin d'informations ? Appelez maintenant notres service d'assistance chateauxdefrance.fr 24 heures
Joindre par téléphone avec Château des Seigneurs de Réchicourt
0893 02 02 07
Service 2,99€ + prix appel
 
Appeler et parler à un opérateur chateauxdefrance.fr pour avoir le numéro. Service de assistance téléphonique.

Description

Château des Seigneurs de Réchicourt

Château des Seigneurs de Réchicourt est situé dans la région de Grand-est. L'adresse exacte est Château des Seigneurs de Réchicourt, Bourdonnay, Moselle, France.

La région Grand-est de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Grand-est (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Réchicourt-le-Château est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique de Lorraine et fait partie du pays de Sarrebourg.

Géographie

Réchicourt-le-Château est une commune française rurale située dans le département de la Moselle, le Parc naturel régional de Lorraine et le Pays des étangs, à 75 km de Metz, la préfecture du département. Le village est traversé par le canal de la Marne au Rhin.

Accès

La commune est traversée par la ligne Paris - Strasbourg, cependant la gare de Réchicourt-le-Château est aujourd'hui fermée à tout trafic.Des bus de la SNCF passent dans le village 2 fois par jour direction Sarrebourg et Avricourt.

Communes limitrophes

Hydrographie

La commune est située dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par le canal de la Marne au Rhin, le ruisseau de Gondrexange, le ruisseau de la Laixière, le ruisseau du Roseau, le ruisseau de Beming, le ruisseau de l'Étang de Ketzing, le ruisseau du Grand Bois et le ruisseau du Pre Florentin.

Le canal de la Marne au Rhin, d'une longueur totale de 314 km, et 178 écluses à l'origine, relie la Marne (à Vitry-le-François) au Rhin (à Strasbourg). Par le canal latéral de la Marne, il est connecté au réseau navigable de la Seine vers l'Île-de-France et la Normandie.

Le ruisseau de Gondrexange, d'une longueur totale de 19,3 km, prend sa source dans la commune et se jette dans la Sarre à Imling, après avoir traversé sept communes.

Le ruisseau de la Laixière, d'une longueur totale de 10,3 km, prend sa source dans la commune de Maizières-lès-Vic et se jette dans le Sânon à Lagarde, après avoir traversé trois communes.

La qualité des eaux des principaux cours d’eau de la commune, notamment du canal de la Marne au Rhin, du ruisseau de Gondrexange et du ruisseau de la Laixière, peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité.

Urbanisme

Typologie

Réchicourt-le-Château est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Sarrebourg, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 87 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (53,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (53,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (53,5 %), prairies (24,7 %), terres arables (11,8 %), eaux continentales (4,2 %), zones urbanisées (3,5 %), zones agricoles hétérogènes (1,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,5 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Toponymie

Évoqué pour la première fois dans une charte de l'abbaye de GORZE datée de 770.Réchicourt (dont on cite deux des noms : Rixange et Rixingen) est nommé Ruxinga sur la plus ancienne carte de Lorraine.Ancien noms,: Rehensacoldocurtis et Rehensaldo curtis (770), Ruodgisingen ou Ruadgisingen (991), Castro Richiscurtis (1103), Ruchesingen (1179), Richicort (1181), Richercort et Richercourt (1182), Ruchesinga et Rukesinga (1256), Rukesingen (1269 et 1321), Ruchesingue et Ruchesingen (1273), Ruckesingen (1372), Rechiecourt le chastel (1401), Ruxsingen (1469), Ruckesingen (1490), Rixinga (1513 : carte Ptolémée), Rychicourt et Rechiecourt (1525), Riexingen (1528), Rechicour (1793), Réchicourt (1801), Rixingen (1871-1918 et 1940-1945).En lorrain roman : Rchico.

Histoire

Moyen Âge

Réchicourt ou Ruxinga en germanique médiéval, déjà mentionné en 770 est situé au nord-est de la cité de Toul ou Civitas Leucorum. Après avoir appartenu à différents seigneurs, il devient un comté. À partir du XIIIe siècle, ce fief d'Empire, indépendant du duché de Lorraine, appartient à la famille allemande de Linange (Leiningen).

En 930, il y avait une église au « Haut-Mont », village disparu, comme en témoigne cette porte d'église millésimée 930, trouvée en 1806. Le territoire fait partie de l'ancien pays Chaumontois happé sous la férule de l'évêque de Metz à l'époque ottonienne. Il se trouve le long de la frontière linguistique romande et germanique, qui, vers l'an 1000, suit une ligne Audun-le-Tiche, Moyeuvre, Vigy, Mainvillers, Mulcey, Réchicourt-le-Château, Turquestein-Blancrupt avant de longer la crête des Vosges jusqu'au sud de l'Alsace. En 1255, le comte de Réchicourt fait hommage à l'évêque de Metz pour le château de Réchicourt. Au XIVe siècle, la seigneurie relevait du comte Linange-Dabo.

Ancien Régime

Le comté de Réchicourt relevait en fief du bailliage d'Allemagne. Selon le géographe Bugnon, ce comté comprenait en 1719 : Avricourt, Azoudange, Diane-Capelle, Gondrexange, Ibigny, Lorquin, Moussey, la Neuveville-les-Lorquin, Réchicourt-le-Château, Romécourt, Xouaxange, et les censes de Milberg, de Rinting et de Xirxange. En 1628 et 1630, Réchicourt subit pillage et dévastation. En 1681, le comte Frédéric d'Ahlefeldt fait hommage au roi de France pour le comté de Réchicourt. La seigneurie reste terre d'Empire après le rattachement de la Lorraine à la France en 1766. De 1751 à 1789, le comté appartient à la famille du duc de Fronsac-Richelieu.

Depuis la Révolution

Réchicourt est annexé par le Royaume de France (puis la République française) à la Révolution et fait partie du département de la Meurthe. L'annexion est entérinée par le traité de Lunéville en 1801.

En 1871, Réchicourt est annexé à l'Empire allemand par le traité de Francfort. En 1919, il redevient une commune française du département de la Moselle. De lourdes destructions marquent le village lors de la Seconde Guerre mondiale.

Château de Réchicourt

Le site apparaît dans les textes entre le VIIIe et le Xe siècle sous le double nom de Réchicourt (Rechicurtis) et Rixingen (Ruadgisingen). Le premier évoque un grand domaine carolingien, d'ailleurs un des plus importants de la région, dont le centre est à cour fermée (curtis). Le deuxième nom évoque le village franc constitué depuis le Ve et le VIe siècle (Rixingen en germanique francique).

Politique et administration

Budget et fiscalité 2014

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi :

total des produits de fonctionnement : 341 000 €, soit 558 € par habitant ;total des charges de fonctionnement : 322 000 €, soit 526 € par habitant ;total des ressources d’investissement : 103 000 €, soit 169 € par habitant ;total des emplois d’investissement : 60 000 €, soit 98 € par habitant.endettement : 196 000 €, soit 321 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

taxe d’habitation : 11,06 % ;taxe foncière sur les propriétés bâties : 8,56 % ;taxe foncière sur les propriétés non bâties : 28,06 % ;taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 37,60 % ;cotisation foncière des entreprises : 16,89 %.

Liste des maires

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005.

En 2019, la commune comptait 557 habitants, en diminution de 5,59 % par rapport à 2013 (Moselle : −0,03 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Mardelles, hache de bronze et sarcophages mis au jour en 1871.Passage d'une voie romaine.Château médiéval, XIIe siècle, détruit vers 1469 au cours d'un conflit entre le comte Rudolphe de Linange et le duc de Lorraine, entièrement rasé en 1879.Château édifié au XVIe siècle, remanié XVIIe siècle, agrandi au XVIIIe siècle : logis, escalier XVIIIe siècle deux pièces à l'étage, grange ; restes de l'enceinte fortifiée.Tour dans la grand'rue.Cité industrielle de Bataville à Hellocourt.Voie verte du canal de la Marne au Rhin.Ecluse de Réchicourt-le-ChâteauÉdifices et sites religieuxÉglise Saint-Adelphe datant de 1737, reconstruite 1951 : Vierge à l'Enfant assise XVe siècle, statues XVIIe siècle, orgue et cloche de 1669.Chapelle Saint-Blaise XIXe siècle.Cimetière,.Monument aux morts.Petit monument aux morts 1914-18 au cimetière.Mémorial chasseurs à cheval 13e régiment, 1914.Hommage à l'équipage du B-17 américain Shady Lady.Statue de Sacré-Cœur du Christ.Deux grottes de Lourdes.croix de chemins.

Personnalités liées à la commune

Marya Delvard, alias Maria Joséphine Billère (1874 - 1965) est une chansonnière et artiste de cabaret franco-allemande.

Héraldique

Voir aussi

Bibliographie

Chiffres clés publiés par l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). Dossier completInventaire national du patrimoine naturel de la communeArchives et relevés en ligne pour la communeCharles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du moyen âge en France, Strasbourg, Éditions Publitotal, 4ème trimestre 1979, 1287 p. (ISBN 978-2-86535-070-4 et 2-86535-070-3)Atlas communal de Réchicourt-le-Château, réalisé par la parc naturel régional de Lorraine

Articles connexes

BatavilleListe des communes de la Moselle

Liens externes

Site officielRessources relatives à la géographie : Insee (communes) Ldh/EHESS/Cassini Ressource relative aux organisations : SIREN Site de la mairie

Notes et références

Notes et cartes

NotesCartes

Références

Portail de la Moselle Portail des communes de France

Article extrait de l'onglet Wikipédia Château des Seigneurs de Réchicourt. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Château des Seigneurs de Réchicourt”

Qualité
Localisation
Service
Prix