Description

Fort Saint-André (ancien Château)

Fort Saint-André (ancien Château) est situé dans la région de Occitanie. L'adresse exacte est Fort Saint-André (ancien Château), Villeneuve-lès-Avignon, Gard, France.

La région Occitanie de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Occitanie (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Le fort Saint-André est une enceinte fortifiée établie sur le mont Andaon qui domine Villeneuve-lès-Avignon.

Historique

En 1290, Philippe le Bel échange le Maine et l'Anjou contre une part de seigneurie en Avignon. Pour protéger un point stratégique à la frontière du royaume marquée par le Rhône, il décide de la construction de Villeneuve-lès-Avignon. L'acte de fondation, signé en 1292 avec l'abbé de Saint-André, prévoit de fortifier l'accès au pont d'Avignon. Entre 1300 et 1307, la tour Philippe le Bel est ainsi construite sur la rive droite du fleuve.

La fortification du Mont-Andaon lui-même est entreprise sous Jean II le Bon. Elle doit affirmer la puissance royale face aux terres de l'Empire et des papes d'Avignon. Le fort est également destiné à protéger l'abbaye bénédictine du Xe siècle et le bourg Saint-André dont l'existence, sur le mont Andaon, est attestée depuis le Xe siècle.

Le fort et le mur d'enceinte qui entoure l'abbaye ont été construits en plusieurs étapes durant la deuxième moitié du XIVe siècle. Le fort Saint-André, tel que nous le connaissons aujourd'hui, a eu comme dernier architecte Jean de Loubières, dit Jean de Louvres, l'architecte du palais des papes d'Avignon. Il a terminé l'actuelle construction sur ordre de Charles V.

Depuis, le fort a été constamment occupé par une garnison jusqu'à la Révolution française.

Description

Le fort Saint-André est constitué d'une enceinte fortifiée, flanquée de tours et d'un châtelet d'entrée, encadrée par deux tours jumelles, du haut desquelles on a une vue panoramique sur Avignon, la vallée du Rhône, le mont Ventoux, les Alpilles et la ville de Villeneuve-lès-Avignon.

Le châtelet d'entrée, surnommé « château royal » ou tours jumelles, porte une couronne de mâchicoulis et fait la jonction avec le chemin de ronde. Il abritait les locaux de fonction du châtelain et du viguier. L'entrée était fermée de deux herses. La salle des herses, au-dessus de l'entrée, contenait les treuils qui permettaient de les manœuvrer. La salle du viguier, à droite de l'entrée, porte les armes royales sur une clé de voûte.

L'enceinte fortifiée est longue de 750 mètres. Elle comprend une tour à son point le plus élevé, la tour des Masques (« tour des sorcières » de l'occitan mascas), qui renferme une seule salle, très haute, marquée de nombreux graffitis de soldats et de prisonniers. Dans l'enceinte, se trouve encore une chapelle du XIIe siècle, la chapelle de Belvézet.

Protection

Le fort Saint-André est classé au titre des monuments historiques par arrêtés du 25 avril 1903 et du 14 novembre 1925. L'enceinte du fort, en totalité, avec l'intégralité des ouvrages de défense, fait l'objet d'un classement par arrêté du 22 janvier 1906.

Les parcelles de terrain avoisinant le fort font l'objet d'un classement par décrets du 22 janvier 1926, du 4 mars 1926, du 13 juillet 1926, du 20 août 1926, du 8 novembre 1939, et par arrêtés du 12 mai 1927, du 28 mai 1927. Les parcelles de terrain à l'intérieur de l'enceinte, dont l'ancienne abbaye Saint-André, font l'objet d'un classement par arrêté du 19 décembre 1947.

Notes et références

Annexes

Bibliographie

M. Bayol, « Notes archéologiques et topographiques sur le fort de Saint-André », dans Mémoires de l'Académie de Vaucluse, 1898, tome 17, p. 309-322 (lire en ligne)Léon-Honoré Labande, « Monastère et fort Saint-André. Chapelle Notre-Dame-de-Belvézet », dans Congrès archéologique de France, 76e session. Avignon. 1909, Société française d'archéologie, Paris, 1910, tome 1, Guide du congrès, p. 131-138 (lire en ligne)Joseph Girard, Évocation du Vieil Avignon, Les éditions de Minuit, Paris, 1958, p. 379-381Émile Bonnel, « Le fort Saint-André à Villeneuve-lez-Avignon », dans Congrès archéologique de France. 21e session. Avignon et Comtat Venaissin. 1963, Société française d'archéologie, Paris, 1963, p. 202-205Librairie Hachette et société d'études et de publications économiques, Merveilles des châteaux de Provence, Paris, Collection Réalités Hachette, avril 1988, 324 p.Françoise Robin (historienne de l'art), « Villeneuve-lès-Avignon : Fort Saint-André », dans Midi gothique : de Béziers à Avignon, Paris, Picard éditeur, coll. « Les monuments de la France gothique », 1999, 389 p. (ISBN 2-7084-0549-7), p. 219-223. Chantal Maigret, « Le château de Saint-André », dans Congrès archéologique de France. 157e session. Monuments du Gard. 1999, Société française d'archéologie, Paris, 2000, p. 489-493Bernard Sournia et Jean-Louis Vayssettes, Villeneuve-lès-Avignon : Le fort Saint-André et la chartreuse du Val-de-Bénédiction, Édition du patrimoine, 64 p. (ISBN 978-2-85822-638-2, ISSN 1159-1722)Sous la direction de Dominique Vingtain et Roland Aujard-Catot, Avignon. Guide musées, monuments, promenades, Paris, Éditions du patrimoine Monum, 2000, p. 140, (ISBN 978-2-85822-555-2).

Articles connexes

Abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-AvignonMont-AndaonListe des monuments historiques de Villeneuve-lès-AvignonListe des monuments historiques du Gard

Liens externes

Ressources relatives à l'architecture : Mérimée Structurae Site officiel - Centre des monuments nationaux Portail du Gard Portail des châteaux de France Portail des monuments historiques français

Article extrait de l'onglet Wikipédia Fort Saint-André (ancien Château). Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Fort Saint-André (ancien Château)”

Qualité
Localisation
Service
Prix