Description

Ruines du Château de Pourtricourt

Ruines du Château de Pourtricourt est situé dans la région de Hauts-de-france. L'adresse exacte est Ruines du Château de Pourtricourt, Lanchères, Somme, France.

La région Hauts-de-france de France compte de nombreux châteaux de grande importance et en très bon état de conservation. Il existe plusieurs itinéraires touristiques où ces fantastiques monuments architecturaux sont visités.

Pratiquement tous les châteaux du Hauts-de-france (et de toute la France), sont libres d'accès mais il faut payer un billet d'entrée. Sur ce site, nous essayons de maintenir ces prix à jour pour votre information, ainsi que si vous avez besoin d'une réservation préalable en période de forte affluence.

Étant donné que les prix et les horaires peuvent changer sans nous laisser le temps de les mettre à jour, pour connaître les données exactes, vous pouvez :

Description (de l'entrée Wikipedia)

Lanchères est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Depuis le 13 février 2020, la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime.

Géographie

Description

Essentiellement située sur l'axe Saint-Valery - Le Tréport, la localité compte trois hameaux :

Laleu ;Wathiéhurt ;Poutrincourt.

En 2019, la localité est desservie par les lignes d'autocars no 5 (Cayeux - Friville-Escarbotin - Abbeville), no 6 (Cayeux - Saint-Valery - Abbeville) et no 7 (Lanchères - Friville) du réseau Trans'80, Hauts-de-France, chaque jour de la semaine sauf le dimanche et les jours fériés.

Communes limitrophes

Risques naturels

La commune présente un risque de submersion marine.

Urbanisme

Typologie

Lanchères est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Friville-Escarbotin, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 33 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants,.

La commune, bordée par la Manche, est également une commune littorale au sens de la loi du 3 janvier 1986, dite loi littoral. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (79,9 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (83,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante :terres arables (64 %), prairies (13,6 %), zones urbanisées (7,4 %), zones humides intérieures (7 %), zones humides côtières (3,3 %), forêts (2,4 %), zones agricoles hétérogènes (2,3 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Toponymie

Histoire

Le village a été desservi par la gare de Lanchères - Pendé, mise en service le 6 septembre 1887 par la Société générale des chemins de fer économiques (SE), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne à écartement métrique de Noyelles à Cayeux du réseau des Chemins de fer départementaux de la Somme. Ses bâtiments actuels datent de 1935.

Une râperie de betteraves à sucre a été alimentée par le réseau des Chemins de fer départementaux de la Somme, aux XIXe et XXe siècles.

Le service public ferroviaire cesse en 1972, et la gare est depuis utilisée dans le cadre de l'exploitation touristique du Chemin de fer de la baie de Somme (CFBS).

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Abbeville du département de la Somme. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la troisième circonscription de la Somme.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Saint-Valery-sur-Somme. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle intègre le canton de Friville-Escarbotin.

Intercommunalité

La commune était membre de la communauté de communes Baie de Somme Sud, créée fin 1997.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, la préfète de la Somme propose en octobre 2015 un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) qui prévoit la réduction de 28 à 16 du nombre des intercommunalités à fiscalité propre du département. Ce projet prévoit la création d’une communauté d’agglomération regroupant 56 communes et 57 469 habitants qui fusionnerait les quatre communautés de communes de l'Abbevillois, de la Région d'Hallencourt, du Vimeu Vert et Baie de Somme Sud,,.

La commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) du 21 janvier 2016, entérine la fusion en une communauté d'agglomération des communautés de communes de l'Abbevillois, de la région d’Hallencourt et de Baie de Somme sud, soit 51 827 habitants, (Le Vimeu Vert fusionnant avec le Vimeu Industriel pour former la communauté de communes du Vimeu). Après consultation des conseils communautaires et municipaux concernés, la communauté d'agglomération de la Baie de Somme, dont la commune est désormais membre, est ainsi créée au 1er janvier 2017.

Liste des maires

Politique environnementale

Dans le cadre de ses aménagements paysagers et architecturaux, la commune utilise de concert la brique et le galet. C'est ainsi qu'un lavoir a été créé à Poutrincourt et que six des sept Abribus ont été traités de manière à créer une unité dans le village et ses hameaux,.

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008.

En 2019, la commune comptait 918 habitants, en diminution de 0,54 % par rapport à 2013 (Somme : −0,2 %, France hors Mayotte : +2,17 %). Le maximum de la population a été atteint en 1872 avec 1 139 habitants.

Pyramide des âges

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 30,1 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,4 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 28,2 % la même année, alors qu'il est de 26,0 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 466 hommes pour 456 femmes, soit un taux de 50,54 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,51 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Enseignement

La commune gère une école primaire publique, l'école élémentaire Paul Vimereu.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

L'église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge, du XVIe siècle, avec une cloche de 1520.Les ruines du château de Poutrincourt, (XVe siècle).Poutrincourt était un fief de la Maison de Biencourt. Ces ruines sont inscrites aux Monuments historiques depuis 1980.Le château de Lanchères (XVIIIe siècle) et son parc.La Gare de Lanchères - Pendé, sur le chemin de fer de la baie de Somme (chemin de fer touristique).Statue de saint Christophe, près du monument aux morts. La statue a été dressée après la Deuxième Guerre mondiale, le village ayant été préservé des bombardements.Chapelle consacrée à la Vierge, à l'extérieur du village, route de Saint-Valery-sur-Somme.La maison de la baie de Somme.

Personnalités liées à la commune

Paul Vimereu, auteur picard ayant passé son enfance à Lanchères.Jules Dufrêne (1916-1991) est un auteur picard né à Watiéhurt, commune de Lanchères. Il a écrit Bassureries (1983).Jean de Poutrincourt (1557-1615), vécut à Poutrincourt, hameau de Lanchères avant de faire route en 1605 pour l'Acadie, actuelle Nouvelle-Écosse canadienne. On peut encore observer les ruines du château de Poutrincourt.

Héraldique

Voir aussi

Articles connexes

Maison de la baie de SommeListe des communes de la Somme

Liens externes

Lanchères sur le site de la CA de la Baie de SommeRessources relatives à la géographie : Insee (communes) Ldh/EHESS/Cassini Ressource relative aux organisations : SIREN

Notes et références

Notes

Références

Portail de la Somme Portail des communes de France Portail de la Picardie

Article extrait de l'onglet Wikipédia Ruines du Château de Pourtricourt. Tous les droits sur cet écrit appartiennent à ses auteurs sous la licence Creative Commons

Photos

Ajouter un avis et une vote

Be the first to review “Ruines du Château de Pourtricourt”

Qualité
Localisation
Service
Prix